10 Octobre 2018

Afrique de l'Ouest: Barkhane en opération au Burkina Faso

Photo: © Gaëlle Laleix/RFI
Une patrouille mixte de la force française Barkhane et des Fama, l'armée malienne, dans les rues de Ménaka (photo d'illustration).

Le Burkina Faso, où les attaques terroristes se multiplient depuis le début de l'année, peut compter sur le même soutien militaire français que le Mali voisin, souligne le nouveau commandant de la force française au Sahel Barkhane, le général Frédéric Blachon, dans une interview à l'AFP. En début de semaine la ministre des Armées Florence Parly avait reconnu que la force Barkhane était intervenue au Burkina Faso la semaine dernière, ce qui ne s'était jamais fait auparavant à cette échelle.

La confirmation est venue de la bouche de la ministre des Armées, en visite au Tchad lundi 8 octobre. L'opération Barkhane est bien engagée désormais au Burkina Faso. Florence Parly reconnaît que la force française est venue prêter main-forte aux soldats burkinabè à deux reprises ces derniers jours, dans le nord, mais surtout, et c'est nouveau, dans l'est, dans la région de Pama, dont la forêt est désormais considérée comme un repaire de jihadistes.

« C'est aussi le rôle de Barkhane d'appuyer les forces nationales partout où c'est nécessaire ou là où elles en font la demande », a déclaré la ministre. Le Burkina fait partie la bande sahélo-saharienne (BSS), Barkhane « s'adapte », déclare à Ndjamena le général Frédéric Blachon, le nouveau commandant de la force (COMANFOR) Barkhane. La coopération sécuritaire entre la France et le Burkina toutefois ne date pas d'hier. Les forces spéciales françaises sont stationnées dans ce pays depuis 2010.

En janvier 2016, elles étaient intervenues à la demande des autorités burkinabè lors de la prise d'otage de l'hôtel Splendid et de Capuccino. Plus récemment elles ont été engagées lors de la double attaque contre l'état-major burkinabè et l'ambassade de France le 2 mars dernier. Les services de renseignements français ont ensuite participé activement à la traque et au démantèlement d'une cellule terroriste en lien direct avec l'attaque de Ouagadougou.

Burkina Faso

Coup d'Etat de 2015 - A la barre, Léonce Koné nie faire partie des «putschistes»

Dans le cadre du procès du coup d'Etat de septembre 2015, Léonce Koné, ex-deuxième… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.