10 Octobre 2018

Egypte: Téléphonie mobile - Le premier fabricant égyptien de smartphones vise le marché congolais

Silicon industries corporation (Sico) exporte déjà dans le golfe et envisage de commencer à vendre des téléphones au Kenya, au Maroc, en Afrique du Sud, au Nigeria, au Mozambique, au Ghana et en République démocratique du Congo (RDC).

Le directeur des ventes de l'entreprise, Mahmoud Ali, a déclaré à "Reuters" que Sico cherche à pénétrer le marché africain dans son ensemble, d'ici fin 2018 ou au début de 2019, au moment où l'entreprise cherche à accroître ses exportations. "C'est un marché prometteur et la concurrence est bien moindre que dans le golfe", a-t-il fait savoir, soulignant la forte demande de téléphones abordables en Afrique. Il a indiqué, en outre, qu'il s'attendait principalement à vendre des smartphones d'un prix compris entre cinquante et soixante dollars américains à des clients africains hors d'Égypte.

Sico, créée avec un capital de cent cinquante millions de livres égyptiennes (8,4 millions de dollars), vend des téléphones sous la marque Nile X. Elle a signifié qu'elle utilisait un design chinois de la technologie 3G / 4G US. Les investisseurs privés détiennent 80% de la société et les 20% restants sont détenus par le ministère égyptien de la Communication.

En 2019, l'entreprise envisage d'exporter 40% de sa production et de conserver les 60% autres pour les clients locaux. Elle souhaite également augmenter sa part de marché en Egypte de 12% à 15% en 2019, a dit Mahmoud Ali.

Le directeur des ventes de Sico a souligné qu'il était trop tôt pour fixer un objectif de vente pour les exportations vers les pays africains mais qu' il espérait en exporter davantage l'année prochaine pour les clients du continent que dans le golfe.« Nous entrons toujours sur le marché et parlons aux gens", a-t-il poursuivi, ajoutant:"Nous travaillons avec plusieurs opérateurs et espérons que les téléphones seront disponibles dans leurs succursales à la fin de 2018 ou au début de 2019 ».

Sico, a renchéri Ahmad el-Sawaf, responsable du développement des activités internationales de l'entreprise, prévoit de tripler sa production totale de cinq cent mille unités en 2018 à 1,5 million d'unités en 2019. Sur un million et demi, neuf cent mille seraient vendus en Égypte et six cent mille à l'étranger, a-t-il précisé.

En outre, il a expliqué que la société vise des ventes de quatre cents millions de livres cette année, soit un triplé pour atteindre 1,2 milliard de livres égyptiennes l'an prochain. L'objectif pour 2020 est de 2,5 milliards de livres égyptiennes, a-t-il souligné. Le fabricant de smartphones prévoit d'introduire de nouveaux téléphones l'an prochain, offrant un total de quatorze produits, alors que l'entreprise propose actuellement six produits, dont des smartphones et une tablette.

Egypte

Groupe J - La Tunisie qualifiée, les Pharaons y vont aussi

Sans surprise, les Aigles de Carthage, auteur d'un carton plein, se qualifient dans un groupe facile. Et sans surprise… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.