10 Octobre 2018

Gabon: France - Des Gabonais manifestent devant le siège de l'AFD à Paris

Paris, 8 octobre (Gabonews.com) - La crise post-électorale gabonaise est loin de connaître une accalmie en France. Plusieurs opposants du régime de Libreville, arborant le drapeau tricolore gabonais ainsi que plusieurs banderoles et pancartes, ont manifesté samedi, de 12h à 18h, leur indignation devant le siège de l'Agence Française de Développement (AFD) situé dans le 12ème arrondissement de Paris, pour faire entendre leurs voix contre les projets fictifs de l'AFD depuis plusieurs années au Gabon.

« L'AFD doit arrêter de se foutre du peuple gabonais et cesser d'engraisser le régime d'Ali Bongo », nous a un activiste, Geoffroy Leyediangoye-Letedi.

« Endettement substantiel de plusieurs générations pour un résultat zéro, nous devons y mettre fin aux projets fictifs de l'AFD qui soutien et participe au maintien d'un régime corrompu et dictatorial au Gabon », a ajouté l'un des leaders du Mouvement la Voix de Mapanes à Paris, Papin Sika.

Selon les manifestants, l'AFD ferme les yeux sur la trajectoire réelle empruntée par l'aide au développement accordée au Gabon.

On rappelle qu'un gabonais de France, Alain Ogouliguendé, et trois organisations de la société civile gabonaise ont déposé le 19 août dernier une requête devant le tribunal administratif de Paris pour faire annuler la garantie de l'Etat français, accordée au Gabon par l'AFD dans le cadre de la dernière tranche de 75 millions d'euros issue du prêt triennal de 255 millions d'euros approuvé le 1er décembre 2017.

Gabon

Absence d'Ali Bongo - L'« appel à agir » est maintenu

Suite à la mise en garde des membres de la Cour constitutionnelle à l'endroit des personnes qui contestent… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.