11 Octobre 2018

Ile Maurice: Amendes insolites - Les internautes tendent le bras (gauche) aux contrevenants

Mieux vaut en rire qu'en pleurer. C'est ainsi que certains internautes ont décidé d'abor- der la nouvelle parue dans notre édition d'hier concernant les contraventions insolites. L'histoire de ce trentenaire passé à l'amende pour ne pas avoir placé les deux mains sur son volant a été tournée en dérision.

Un internaute propose, donc, des bras en plastique à poser sur le volant afin d'avoir le bras gauche libre sur le levier de vitesse. Une publication qui a enchainé diverses réactions sur le web.

Cette nouvelle signe égale- ment le grand retour du mème «Moima pé dir». Et cette foisci, que dit moima ? «Moima pé demann ou kouma Jamel Deb- bouze pou fer kan li vinn Moris ? Si ou pé dir pa gagn drwa kondir ar enn sel lamé ?» demande le même, utilisant une photo hilarante d'un bébé agacé. Jamel Debbouze est le célèbre humoriste français qui a toujours la main droite dans la poche de son pantalon.

Certains internautes ont tourné les amendes en déri- sion. L'un d'eux a écrit:«Road Traffic Act 2018 : si to pé kondir ek enn soulié, to lasé pa atasé... Rs 1 000 lamann.» Toutefois, si certains préfèrent en rire, d'autres ne décolèrent pas. «Gro baratin sa lalwa-la. Si dé lamé res lor volan, bonhomme, ki sann-la pou pas vites ?» s'interroge un internaute. D'autres sont plus modérés: «Bé bonhomme, kan to ti aprann kondir, kouma to ti pé fer pou pas vites ? To 2 lamé pa ti lor volan apré to pas vites, to remet li lor volan-la ?»

Si les réglementations de la Road Traffic Act amusent les internautes, les malheureux qui ont fait les frais, eux, rient jaune.

Ile Maurice

Constitution (Amendment) Bill - Le vote reporté

Après son summing up suivant les débats sur le projet de la réforme électorale, le Premier… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.