11 Octobre 2018

Afrique: Arménie - Le Sommet de la Francophonie d'Érevan, fin prêt pour sceller la bérézina de Michaëlle Jean

Erevan se fait l'honneur d'accueillir le 17ème sommet de l'OIF à partir de ce jeudi 11 octobre jusqu'au vendredi 12 octobre 2018. C'est le plus grand événement international jamais organisé sur son territoire. Cette rencontre réunit plusieurs dirigeants du monde et une vingtaine de Présidents africains, dont Emmanuel MACRON, Trudeau, Paul KAGAME, Issoufou Mahamadou, Macky SALL, qui sont déjà arrivés.

L'Union africaine qui soutient la candidate Rwandaise, avec à sa tête le Président de la Commission, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, prend part aussi à ce sommet. 54 membres de l'UA, plein droit devraient désigner la rwandaise Louise Mushikiwabo, comme la nouvelle secrétaire général de l'organisation pour les quatre prochaines années.

L'engagement de l'Afrique

Dans cette rencontre, beaucoup de chefs d'État ont tenu des discours et beaucoup de points ont été soulignés.

Le président nigérien Issoufou Mahamadou a beaucoup insisté sur l'environnement. Il fait appel à une bonne gestion de la planète et sur le respect nécessaire des accords de Paris sur le climat.

Mahamadou Issoufou évoque les crises migratoires qu'il considère comme l'un des plus grands défis. Il se prononce également sur l'impératif d'éducation, et énumère également les jeunes filles sur le phénomène des mariages et grossesses précoces.

M. Trudeau quand à lui a rendu hommage à Michaëlle Jean tout en évoquant l'engagement du Canada au côté de ses partenaires africains et notamment le Mali en faveur des droits de femmes.

Sur un ton strict le premier ministre canadien dit : si les francophones ne sont pas d'accord sur tout, ils ont développé dans leur espace dédié à la culture du consensus. Une référence au débat de ces derniers temps autour de la désignation de la secrétaire générale de l'organisation, l'actuelle ministre des Affaires Étrangères du Rwanda. Il parle également sur le développement des économies francophones.

Michaëlle Jean a été lâchée par le Canada, qui la soutenait jusque là. Un deal est évoqué entre la France et le Canada pour défenestrer Michaëlle Jean au profit de la Rwandaise, qui tient toutes les cartes en main pour être désignée à la tête de l'organisation. Toutefois, beaucoup de réserves ont été émises vis-à-vis de la candidature Rwandaise par certains observateurs sur place à Érevan.

Dans le discours du président de la République de la France, Emmanuel Macron rappelle que si la langue française a porté ses valeurs, ce sont les Africains qui ont créé la francophonie.

Sénégal

La BCEAO fixe les priorités dans la zone UEMOA

En conclusion et perspectives de son « Rapport annuel sur la situation de l'inclusion financière dans… Plus »

Copyright © 2018 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.