11 Octobre 2018

Congo-Kinshasa: Mega meeting de l'opposition ce samedi à Lubumbashi

À trois mois du rendez-vous électoral de décembre prochain, le désaccord s'installe entre l'opposition politique et la Céni. La réunion de concertation du 10 octobre 2018 entre la Céni et les candidats président a donné la preuve de profondes divergences qui ternissent les rapports entre les deux parties. La pomme de discorde reste bien évidemment l'usage de la machine à voter et le recours à un fichier électoral corrompu par des millions d'électeurs fictifs.

Si l'opposition continue à faire de la résistance, déterminée à contraindre la Céni à abandonner cette machine à voter et à se plier à l'impératif du nettoyage du fichier électoral, elle reste accrochée à la tenue de bonnes élections le 23 décembre 2018. Autrement dit, « transparentes, crédibles et inclusives ».

L'Opposition politique, qui réaffirme son unité d'actions avec des principaux leaders, à savoir Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Vital Kamerhe, Moïse Katumbi, Freddy Matungulu, Adolphe Muzito et Félix Tshisekedi, est donc décidée de passer à la vitesse supérieure.

« Condamnant fermement le comportement non-conciliant et, pour le moins, méprisant du président de la Céni, Monsieur Corneille Nangaa, à l'égard des candidats président de la République lors de la rencontre du 10 octobre 2018 », l'opposition n'est cependant pas prête à lâcher prise. Bien au contraire, elle entend durcir le ton pour ne pas cautionner la « parodie d'élections » que la Céni tente d'imposer au peuple congolais à la fin de cette année.

L'opposition programme à cet effet une série d'actions pour exiger l'impression de bulletins de vote manuel par la Céni.

Contre « le passage en force » de Nangaa, les opposants recourent à la rue avec la tenue dès ce samedi 13 octobre d'un grand meeting à Lubumbashi, suivie de l'organisation le 26 octobre prochain des marches de protestation sur l'ensemble du territoire national.

C'est la substance de la déclaration commune lue, hier jeudi 11 octobre, par Martin Fayulu, candidat à la présidentielle, à l'issue d'une réunion tenue au siège du G7 à Kinshasa.

Congo-Kinshasa

Machine à voter - l'UDPS affiche de plus en plus une posture ambiguë

Alors qu'il y a quelques mois, le parti de Félix Tshisekedi redoutait le recours du vote électronique qui… Plus »

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.