12 Octobre 2018

Nigeria: L'ONU salue la démobilisation de plus de 830 enfants soldats à Maiduguri

Photo: Photo HCR/Helen Caux
Des enfants nigérians réfugiés au Niger.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé la démobilisation de plus de 830 enfants nigérians des rangs d'une milice locale qui lutte contre les extrémistes de Boko Haram dans les nord-est du Nigéria.

L'ONU a salué vendredi à Genève une avancée « significative », dans le cadre de l'engagement pris par ce groupe armé pour mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants soldats.

Cette démobilisation au sein de la Force expéditionnaire civile commune (CJTF) est la première en plus d'un an, a fait remarquer devant la presse un porte-parole de l'UNICEF. Après avoir été ciblé dans un rapport de l'ONU, le groupe armé nigérian avait signé en septembre 2017 un plan d'action pour mettre un terme et empêcher le recours à des enfants.

Cette mesure témoigne de l'engagement de la CJTF à se conformer au droit international humanitaire, aux droits de l'homme et aux législations nationales, a renchéri Pernille Ironside, la Représentante adjointe de l'UNICEF au Nigéria et la co-présidente de l'Équipe spéciale de pays des Nations Unies chargée de surveiller et signaler les graves violations des droits des enfants.

C'est « un jalon important dans la lutte contre le recrutement et l'utilisation d'enfants », a-t-elle dit. « Mais beaucoup d'autres restent dans les rangs d'autres groupes armés, qu'ils soient en situation de combat ou de soutien », a-t-elle ajouté tout en appelant toutes les parties actives dans la lutte contre Boko Haram à appliquer les mêmes dispositifs que cette milice. « Ils doivent cesser de recruter des enfants et les laisser devenir des enfants ».

Selon l'UNICEF, la CJTF n'a pas encore démobilisé tous les enfants. Près de 1500 d'entre eux qui lui sont associés (1.175 garçons et 294 filles) ont été identifiés dans la ville de Maiduguri.

Depuis 2017, l'ONU a soutenu des milliers d'enfants qui ne font plus partie des groupes armés. L'agence onusienne indique avoir soutenu la réintégration socio-économique de plus de 8.700 enfants libérés des groupes armés, en les aidant à retrouver leur famille, à les réintégrer dans leur communauté.

Il s'agit aussi de leur offrir un soutien psychosocial, une éducation, une formation professionnelle et un apprentissage informel, ainsi que des possibilités d'amélioration de leurs moyens de subsistance. Sur ce dispositif, l'UNICEF collabore avec les autorités nigérianes.

Nigeria

Les familles des otages de Boko Haram dans l'angoisse

Choc et émotion après l'annonce de l'exécution d'une professionnelle de la santé dans le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.