12 Octobre 2018

Sénégal: Décès du père du Mini basket Sénégalais - Larry Diouf, un sportif accompli au service de la formation

Le basket sénégalais a perdu un de ses grands serviteurs avec le rappel à Dieu de Larry Diouf, ce mercredi 10 octobre à Dakar. A la fois footballeur, athlète, basketteur, handballeur et volleyeur, le défunt laissera le souvenir d'un sportif accompli.

Il était surtout considéré comme le père du mini basket sénégalais et formateur de plusieurs générations de basketteurs sénégalais. L'ancien dirigeant de la Jeanne d'Arc a été accompagné hier, jeudi, à sa dernière demeure au cimetière de Yoff par la famille du basket.

Le sport sénégalais, particulièrement le basketball, a perdu un de ses grands serviteurs avec le décès de Youssoupha Diouf dit Larry. Il a tiré sa révérence avant-hier, mercredi et a été accompagné ce jeudi 11 octobre par la famille du basket à sa dernière demeure au cimetière de Yoff.

L'octogénaire laissera à la postérité le souvenir d'un sportif accompli et surtout comme le père du mini basket après plusieurs décennies consacrées à la formation.

Larry Diouf fait parti de ces sportifs qui se sont très tôt illustrés par leur polyvalence. Dans l'émission que le chroniqueur Abdoulaye Diaw lui avait consacré en 2013, toute la dimension de l'homme a été clairement mis en évidence.

Natif du quartier du Plateau, Larry Diouf a profité de cet environnement propice à la pratique sportive pour développer ses talents auprès de son frére Wagane Diouf, ancien président du Jaraaf de Dakar et par ailleurs, président de la Ligue de basketball de Dakar.

Déjà en 1949, sa polyvalence l'avait ouvert à l'athlétisme et lui donnera l'occasion de battre le record militaire de l'Afrique occidentale française au triple saut en 1956.

En compagnie de Lamine Diack, l'ancien président de l'Iaaf et le Goréen Badou Camara, il étalera son talent dans la sélection de l'Aof de Volley ball. Capitaine de la Jeanne d'Arc, il cumulera le basket et le hand ball à coté d'autres grands basketteurs dont Claude Constantino, Narou Ndiaye et son propre frère Wagaane Diouf. Il est de cette équipe de la Ja qui s'offrira le titre de championne du Sénégal en 1959.

Plus tard, il s'investira dans la formation après un stage avec les entraîneurs de 2e degré, organisé dans le cadre de la coopération française.

Patient, affable et pédagogue, il démarrera très tôt ses activités de formation dans le mini basket au sein du collège Saint Michel et participera de 1970 jusqu'à sa retraite des terrains, au début des années 2000, à faire éclore de nombreux talents et à leur donner les rudiments ou autres fondamentaux qui font le bon basketteur.

Au point que nombre de générations de basketteurs ayant fait les beaux jours du basket sénégalais passeront entre ses mains.

Avec la mise en place de comités de mini basket à la demande de l'Afaba, instance dirigeante du basketball africain, Larry Diouf se mettra exclusivement à la formation du basketteur du futur.

Avec son entrée à l'Afaba, il sera à l'initiative du premier jamboree africain de mini basket ou encore des sessions de formation des dirigeants africains.

En cette douloureuse occasion, le groupe Sud communication présente ses condoléances à sa famille éplorée et la famille du basket. Que Dieu l'accueille dans son paradis éternel.

Sénégal

Naissance du Forum des directeurs de l'information de la FAAPA

Un Forum des directeurs de l'information des agences de presse africaines (FDIAAP) a été mis en place,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.