12 Octobre 2018

Cote d'Ivoire: Littérature juridique - Francis Wodié livre les secrets de sa démission

Ce vendredi 12 octobre 2018, le président du Centre international pour le développement du droit a présenté à l'Université des lagunes le livre « Regards croisés » relatif au Conseil constitutionnel écrit par le remplaçant de Yao N'Dré à la tête de l'institution.

C'est une cérémonie de dédicace un peu inhabituelle à laquelle l'on a eu droit hier à l'université des lagunes. L'auteur du livre « Côte d'Ivoire le conseil constitutionnel : 2010-2015, regards croisés » s'est contenté de dédicacer son travail de 129 pages. Il s'est refusé à tout commentaire et a fait prévenir au préalable qu'aucune question ne lui serait posée.

Du coup, l'on s'est contenté de suivre avec une attention particulière le compte rendu de lecture de l'ouvrage effectué heureusement par un homme de loi qui fait autorité. Le magistrat hors hiérarchie, Komoin Kouassi Théodore René François, s'est donc adressé à l'auditoire composé des membres de la famille de l'auteur: son épouse Victorine, ses neveux Romain, Victorine, Michel. Composé aussi d'imminentes personnalités de loi : Martin D. Bléou, Jacqueline Oble, Ouraga Obou, William Atteby et des étudiants de l'Université des lagunes.

Le président du Centre international pour le développement du droit (Cidd) a scindé sa présentation en deux parties, la structure et le contenu. La structure a pris en compte la maison d'édition Cerap « qui a déjà fait la preuve de son sérieux », le langage des couleurs prononcé dès l'iconographie (du noir sur du blanc). Et le nombre pluriel de regards qui font se recouper en forme de croix la vision d'un seul homme. Un seul homme pluriel qui propose un regard de l'intérieur et un autre de l'extérieur, autant dire un regard juridique et un autre politique.

L'homme de loi Francis Romain Vangah Wodié a été, en effet- faut-il le rappeler- fondateur du Parti ivoirien des travailleurs (Pit), parti d'opposition marqué à gauche, député de Cocody, candidat du Pit aux différentes élections présidentielles de 1995 contre Henri Konan Bédié (3,56 % des voix), de 2000 (5,70 % des voix) et à nouveau en 2010 (0,29 %).

Pour ce qui est du contenu du livre, le présentateur s'en est tenu au découpage du livre en trois parties : l'organisation du Conseil constitutionnel, le fonctionnement du Conseil en tant que juridiction. Dans cette deuxième partie, les attributions et compétences de l'organisation ont été mises en exergue. Enfin, la troisième partie a été celle qui aura le plus éveillé la curiosité de l'auditoire. Il s'agit de la démission le 19 janvier 2015 du président Francis Wodié. Et François Komoin de soutenir : « Avant de livrer au lecteur les circonstances, les raisons et les motifs de cette démission, l'auteur s'interroge sur les limites de ce qu'il doit (a le droit) ou ne doit (n'a pas le droit) de dire, de révéler, au regard de l'obligation de réserve à laquelle il demeure soumis (... ) Wodié se demandera si garder le secret des délibérations, c'est garder secret les délibérations ».

Finalement, l'auteur accepte de livrer les raisons de sa démission dans ce livre sorti des fabriques du Cerap et à lire de toute urgence.

Cote d'Ivoire

La défense relativise le rôle de Blé Goudé dans les violences

Le procès de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son co-accusé Charles Blé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.