15 Octobre 2018

Algérie: Bedoui propose au Gouvernement la création d'une instance nationale chargée de l'aménagement et du développement des zones frontalières

- Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a annoncé dimanche à Alger, qu'il proposera au Gouvernement la création d'une instance nationale chargée l'aménagement et du développement des zones frontalières.

"Nous allons proposer au Gouvernement et par conséquent au président de la République la création d'une instance nationale chargée de l'aménagement et du développement des zones frontalières", a indiqué M. Bedoui dans une allocution prononcée lors de la clôture de la rencontre nationale sur l'aménagement et le développement des zones frontalières, organisée au Centre international des conférences (CIC), Abdelatif Rahal (Alger).

Et d'ajouter que "la proposition de la création de cette instance figure parmi les recommandations les plus importantes issues de cette rencontre organisée par le ministère de l'Intérieurs sous le haut patronage du président de la République".

"Cette instance englobera tous les secteurs ministériels tout en associant les élus locaux au niveau national et local", a précisé M. Bedoui.

Après avoir exprimé sa satisfaction quant aux résultats et recommandations de la rencontre nationale de deux jours à laquelle a pris part plus de 400 participants, le ministre de l'Intérieur a fait savoir que cette rencontre "sera désormais annuelle et se tiendra l'année prochaine dans une des wilayas frontalières".

M. Bedoui a annoncé la création d'une "commission interministérielle pour le suivi des recommandations de la rencontre et la mise au point des mécanismes de leur mise en œuvre", soulignant son souci à "réunir les conditions favorables à l'investissement dans les wilayas frontalières".

Evoquant les recommandations de la rencontre, le ministre a indiqué qu'elles répondaient aux "aspirations des citoyens sur la bande frontalière à une vie descente" et prenaient en compte le "lancement d'une dynamique de développement et l'amélioration des conditions de vie des citoyens afin que les régions frontalières puissent être des pôles de développement économique et des avant-gardes actifs pour faire face aux différentes menaces qui guettent la sécurité et la stabilité de l'Algérie".

Le ministre a mis l'accent sur l'importance de "la responsabilité des élus locaux, des cadres des différents secteur et des opérateurs économiques pour relever les défis du développement de ces régions, ce qui exige l'intensification des efforts de tout un chacun".

A la fin de son allocution, M. Bedoui a remercié le président de la République pour son haut parrainage des travaux de cette rencontre et "l'attachement qu'il accorde pour que toute la population de ces zones bénéficiaient du programme spécial de développement à l'effet de relancer la croissance à l'instar des autres régions du pays".

Lors de sa rencontre avec les présidents des Assemblées populaires communales (APC) des wilayas frontalières, le ministre avait annoncé la mise en place, dans les jours à venir, de mécanismes et moyens à même de concrétiser ce programme", ajoutant qu'"il existe des aspects procéduraux et juridiques pour sa concrétisation, mais il y a également des priorités que nous devons prendre en charge prochainement".

Il a estimé que "grâce à ce programme, ces communes seront pionnières dans différents secteurs eu égard à leurs spécificités et aux ressources qu'elles recèlent".

Soulignant avoir rencontré, dimanche matin, le premier ministre, Ahmed Ouyahia, M. Bedoui a réitéré l'engagement du Gouvernement à accompagner les présidents des APC des wilayas frontalières du Sud", affirmant "la forte volonté politique du président de la République et du Gouvernement de promouvoir ces communes pour qu'elles soient à la hauteur des aspirations de la population, tout en s'attachant à la mise en œuvre des décisions issues de cette rencontre.

Après deux jours de débat et d'examen, les participants à cette rencontre ont recommandé plusieurs mesures afin de promouvoir les wilayas frontalières, dont la suggestion "d'une instance nationale chargée du développement de ces régions et d'impliquer les élus locaux et la société civile dans les opérations de développement, outre l'organisation des espaces et la réhabilitation sociale et économique durable des zones frontalières", appelant, également, à la mise en place d'une plateforme sous la supervision des walis pour soutenir et accompagner les investisseurs au niveau des zones frontalières de manière à accéder facilement aux projets définis en lançant le mécanisme d'annonce des projets d'investissement destinés aux opérateurs économiques".

Algérie

Une école de qualité, un important défi pour l'Algérie à l'horizon 2035

Le Directeur général de la pédagogie au ministère de l'Education nationale, Farid… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.