Sénégal: Réaction de Greenpeace Afrique à la déclaration du Ministre sénégalais de l'environnement et du développement durable sur le péril plastique.

communiqué de presse

“La plus grande problématique environnementale du monde est représentée par le péril plastique”, avait déclaré, le week-end passé, le Pr Mame Thierno Dieng, ministre sénégalais de l’environnement et du développement durable sur le péril plastique, lors d'une interview avec la presse.

 

Greenpeace Afrique soutient cette déclaration du Pr Mame Thierno Dieng et salue l’engagement du ministre dans la résolution du problème que pose le plastique.

 

Promouvoir l’application effective de la loi sur l’interdiction des sachets plastiques à usage unique est une étape critique et indispensable pour résoudre le problème de la pollution plastique au Sénégal.

 

Une gestion inclusive permettra, certainement, de graduellement sortir du problème et d’apporter des solutions durables et à long terme. Le plastique a des effets néfastes sur la vie animale et son rythme de production et d’utilisation n’est pas durable et constitue une menace pour toute l’humanité.

 

Toutefois, il est important de souligner que le recyclage seul ne suffit pas pour résoudre le péril plastique. Engager la seule responsabilité individuelle des citoyens sénégalais ne pourra pas résoudre l’équation. Il est temps que la responsabilité collective de tous soit engagée surtout celle des grandes entreprises productrices de ces matières plastiques.

 

Il est bien possible d’avoir un environnement sain et sans plastique pour le bien être de tous.

 

A La Une: Sénégal

Plus de: Greenpeace

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.