16 Octobre 2018

Cote d'Ivoire/Centrafrique: Éliminatoires CAN 2019 - Les Éléphants veulent confirmer, les Fauves crient vengeance

La Côte d'Ivoire effectue un déplacement périlleux à Bangui. Où elle affrontera, cet-après midi (à partir de 15 h Gmt), la République centrafricaine. Cette opposition entre dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires de la compétition.

Bangui sera l'un des centres d'intérêt de la quatrième journée des éliminatoires de la Can 2019, qui se déroule aujourd'hui et demain.

En effet, dans le groupe H, les Eléphants, brillants vainqueurs des Fauves (4-0), vendredi, à Bouaké, tenteront, cet après-midi (15 h Gmt) de confirmer leur suprématie face au même adversaire afin de se mettre en pole position pour la qualification.

De leur côté, les Centrafricains qui ont de l'orgueil crient vengeance. Ils jurent de gagner pour rattraper le temps perdu. « Nous allons tirer les leçons de notre déconvenue à Bouaké, essayer de combler nos lacunes pour attaquer les Éléphants.

Nous réservons l'enfer à la Côte d'Ivoire dans notre fief. Plusieurs grandes nations telles que le Maroc, l'Algérie, l'Afrique du Sud et l'Egypte y ont laissé leur peau.

En tout cas, avec le soutien de notre public et notre détermination, nous pouvons vaincre . A Bangui, vous verrez le vrai visage des Fauves », dixit Raoul Savoy, le sélectionneur centrafricain, après la lourde défaite de son équipe dans la capitale du Gbêkê.

Son capitaine Geoffrey Kondogbia nourrit la même ambition. Il se dit conscient du poids de la responsabilité qui pèse sur lui et entend se sublimer pour offrir la victoire à son pays.

Les Fauves, bien que laminés à Bouaké, ont laissé entrevoir de réelles capacités de réaction. Ils affectionnent les duels et savent prendre des risques quand l'occasion se présente.

Pour cette bataille qui s'annonce ardue, Raoul Savoy va, dit-on, apporter quelques retouches dans son équipe. Il pourrait, entre autres, récupérer Junior Gourrier, un milieu talentueux absent à l'aller pour cause de blessure.

Salif Kéita, un des piliers de la défense, devrait retrouver sa place aux côtés du puissant Cédric Yambéré. Quant à Mafouta Louis, Foxi Kethevoama, Mabide Vivien et Anzité Franklin, ils seront encore là pour appuyer Geoffrey Kondogbia dans ses envolées redoutables.

Pour leur part, les poulains de Kamara Ibrahim, devenus efficaces dans l'humilité, la solidarité et la discipline, prennent la menace adverse au sérieux.

Sur une pelouse défectueuse, c'est certain qu'ils éprouveront des difficultés pour asseoir leur jeu, faire circuler le ballon. Mais, forts de leur expérience, ils devraient trouver la parade pour abattre les Fauves et les consommer à Bangui.

On ne change pas une équipe qui gagne. Ainsi, l'entraîneur ivoirien, hormis Geoffroy Serey Dié (blessé) et Wilfried Zaha (annoncé blessé et qui aurait rejoint son club en dernière minute), va sûrement reconduire ses mêmes « mousquetaires » qui ont corrigé les Centrafricains.

Entre autres, Jonathan Kodjia, Max Gradel, Franck Kessié, Séri Jean-Michaël, Cheick Doukouré, Eric Bailly, Wilfried Kanon, Serge Aurier, Ghislain Konan et Sylvain Gbohouo. A ceux-là s'ajoute Nicolas Pépé qui s'est remis de sa blessure. Le retour de l'attaquant de feu de Lille va combler le vide laissé par le fantasque Wilfried Zaha.

Dans la galerie des réservistes, l'on retrouvera, entre autres, Maxwel Cornet, Bayo Vakoun, Roger Assalé, Bakayoko Mamadou, Traoré Ismaël et Cissé Abdoul Karim. Si cette équipe reste disciplinée tactiquement en appliquant à la lettre les consignes de l'encadrement technique, il n'y a pas de raison qu'elle ne sorte pas victorieuse de ce duel.

Cote d'Ivoire

Procès Gbagbo - Devant la CPI, la défense évoque l'absence de preuve

A La Haye, aux Pays-Bas, c'est la reprise du procès devant la Cour pénale internationale de Laurent… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.