17 Octobre 2018

Afrique Centrale: La RDC et le FIDA s'engagent sur de nouvelles bases pour la transformation des zones rurales congolaises

communiqué de presse

Kinshasa — Après près de deux années de suspension de ses activités en République démocratique du Congo (RDC), le FIDA a décidé de relancer sa coopération avec le ce pays membre du Fonds et de redémarrer ses opérations d'investissements en faveur des petits producteurs agricoles et ruraux.

"Les petits productions sont au cœur des activités du FIDA," a déclaré Lisandro Martin, Directeur de la Division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA qui est en visite en RDC du 15 au 18 octobre 2018. "Le FIDA accompagnera la RDC dans son processus de développement durable et de la transformation de ses zones rurales," a-t-il ajouté.

Lors de son séjour en RDC, Lisandro Martin a rencontré le Ministre de l'agriculture, Georges Kazadi Kabongo et le Ministre des finances, Henri Yav Mulang.

Lors de leurs discussions, les deux parties ont réaffirmé leurs engagements en faveur de l'Objectif Zéro Faim en 2030 en RDC et ont réaffirmé leur volonté mutuelle de renforcer la coopération en vue de l'amélioration des conditions de vie et de travail des petits paysans congolais.

Pour relancer cette nouvelle coopération, le FIDA a nommé un Directeur pays et Représentant en RDC, Hanafi Abdelhaq et a procédé à la levée de la suspension de décaissements des trois projets en cours financés par le FIDA.

Le Programme intégré de réhabilitation de l'agriculture dans le Maniema d'un coût total de 39,02 millions d'USD et le Programme d'appui aux pôles d'Approvisionnement de la Ville de Kinshasa en Produits vivriers et maraîchers d'un coût total de 114,89 millions d'USD sont également relancés.

De plus, le Programme d'appui au secteur agricole du Nord Kivu d'un montant total de 52,97 millions d'USD va bientôt démarrer.

Son objectif est d'accroître la production et la commercialisation des produits agricoles tels que le maïs, le riz, les pommes de terre et le café arabica. Il permettra aussi aux petits producteurs d'avoir accès au marché et accroître leurs revenus.

Le FIDA a aussi mis à la disposition de la RDC une nouvelle allocation financière de 37 millions d'USD qui permettra de formuler et de financer un nouveau programme d'appui au secteur agricole et rural au début de l'année 2019 et un nouveau Programme d'option stratégique qui couvrira les nouveaux investissements du FIDA en RDC pour les six années à venir (2019-2024) est en phase de préparation.

Depuis 1980, le FIDA a contribué à huit projets et programmes de développement en République démocratique de Congo pour un montant total de 326,2 millions d'USD, dont 183,4 millions d'USD sous forme d'investissements ayant directement bénéficié à 504 400 ménages ruraux.

Le FIDA a investi pendant 40 ans dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d'accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la nutrition et de renforcer la résilience.

Depuis 1978, nous avons octroyé 20,4 milliards d'USD sous la forme de prêts à faible taux d'intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 480 millions de personnes.

Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome - le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Afrique Centrale

Un groupe armé a tué 46 civils

Des combattants du groupe armé Retour, Réclamation et Réhabilitation, ou 3R, ont tué au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Aliments et Agriculture

Plus de: IFAD

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.