17 Octobre 2018

Afrique de l'Ouest: BRVM - Les administrateurs de la sous-région définissent les nouvelles stratégies de conquête de marché

Les Conseils d'administration de la Bourse régionales des valeurs mobilières (Brvm) et du Dépositaire central/Banque de règlement (Dc/Br) ont réfléchi sur les orientations stratégiques annuelles, le mardi 16 octobre, à Abidjan.

Les membres de Conseils d'administration de la Bourse régionales des valeurs mobilières (Brvm) et du Dépositaire central/Banque de règlement (Dc/Br) ont réfléchi sur certains sujets et dégagé des orientations stratégiques, conformément aux standards internationaux et recommandations en matière de bonne gouvernance. Un séminaire annuel qui s'inscrit dans une dynamique entamée depuis les trois dernières années.

Des administrateurs des pays du Togo, Bénin, Mali, Niger, Sénégal et Côte d'Ivoire ont réfléchi au cours de ce séminaire sur trois sujets majeurs, notamment la gouvernance d'entreprise, l'évolution technologique et opérationnelle et la gestion des risques.

« La Bvrm a dégagé de nouveaux chantiers depuis quelques temps, à savoir le compartiment des Pme. Grâce au dynamisme de notre équipe, nous avons entamé les obligations de la diaspora .

La diaspora africaine et plus particulièrement celle de l'Afrique de l'Ouest injecte beaucoup d'argent dans nos économies mais malheureusement ce n'est pas bien structurée », a expliqué Pierre Atépa Goudiaby, Pca de la Bvrm/Dc/Br, lors du point de presse. « Nous nous réjouissons que ce compartiment va mieux aider notre diaspora à participer davantage au développement de nos économies », a-t-il ajouté.

Un autre compartiment a concerné les matières premières. Pierre Goudiaby a souligné cet effet que la Côte d'Ivoire a engagé les administrateurs dans un programme devant constituer une réflexion sur la bourse des matières premières.

Les défis technologiques intéressent également les acteurs de la bourse pour booster leurs économies sur le continent africain. « Avec la révolution numérique que nous vivons actuellement, il est important que nous fassions de temps en temps, des mises à niveau.

La Bourse régionale et le Dépositaire central ont des outils modernes et performants qui collent avec cette nouvelle culture du numérique et digital », a estimé le président du Conseil d'administration. Selon lui, le digital a apporté une réelle révolution dans le système bancaire et sur les marchés financiers.

Parlant de la gestion des risques, il a indiqué que les membres du Conseil ont une parfaite maitrise de ce domaine. Les populations africaines sont moins encrain au système d'épargnes bancaires.

Un problème dû en partie à l'analphabétisme. Pour pallier à ce déficit, il préconise la communication et la formation qui permettront d'accroître les potentiels financiers de la Bourse régionale dans la sous-région africaine.

Cote d'Ivoire

Un rapport de la Banque mondiale favorable aux affaires

La Côte d'Ivoire se réjouit de l'amélioration du climat des affaires constaté par la Banque… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.