17 Octobre 2018

Cote d'Ivoire: Kobenan Adjoumani - « Ce n'est pas Bédié qui les as envoyés comme ils veulent le faire croire »

document

Juste après l'attaque avortée, le président réélu du conseil régional du Gontougo s'est adressé à la population venue refouler les visiteurs indélicats.

« Je suis ici avec le député de Tanda et le maire de Tanda. Vous voyez comme il est beau de gagner ensemble, en Rhdp, comme il est beau d'être ensemble !

Je voudrais vous dire merci. Vremen et sa cohorte d'individus, instrumentalisés, drogués ont décidé de venir s'attaquer à mon domicile. Vous les avez repoussés pacifiquement. Je vous remercie pour votre esprit pacifique.

Vous savez, ce sont des provocations. Vous voyez, sur leurs pancartes, il est écrit que c'est le président Bédié qui les a envoyés s'attaquer à moi. Mais tel que je connais Bédié, il ne peut le faire. Cependant, je sais qu'au Pdci, aujourd'hui, il y a des brigands. Il ne faudrait pas qu'ils disent que c'est Bédié qui les a envoyés.

De grâce, je vous demande de ne pas répondre aux coups de bien de l'âne. S'ils viennent et qu'ils vous attaquent, vous allez vous défendre pacifiquement.

Ils ont voulu brûler ma maison, tous mes véhicules, mais vous les avez repoussés. Et c'est Vremen qui, malheureusement, était en tête avec son pagne. Il dit qu'il est garçon, pourtant quand il vous a vus, il a fui.

Je voudrais que vous facilitiez la tâche aux forces de l'ordre qui sont là pour imposer l'ordre parce que nous sommes dans une République. N'ayez aucune crainte. Nous avons battu Vremen dans trois grands départements.

Le département de Bondoukou qui a plus de 70% de l'électorat, ensuite le département de Tanda, et celui de Sandégué. Vremen a gagné dans le département de Koun-Fao et de Transua. Nous n'avons pas opposé de résistance. Nous sommes des démocrates.

Ce qu'il faut retenir, c'est que monsieur Kossonou Honoré, qui devrait être le candidat Pdci, m'a appelé ce matin pour me féliciter. Le jour des résultats, à 20h, au moment où la rumeur circulait que j'avais été battu, il a appelé la direction du parti pour dire de faire attention que j'étais en avance de 10 000 voix. Voilà un homme honnête.

Le député Lucien qui est de Sandégué, sur le liste de l'indépendant, a lui aussi appelé le directeur de campagne de Sandégué, puisqu'il est de cette localité, pour le féliciter.

Ce matin, le député Sonan, qui est par ailleurs le délégué départemental de Kouassi-Datékro, m'a appelé pour dire : monsieur le ministre, je vous respecte. Vous avez gagné. Je vous félicite. Je suis votre jeune frère, c'est l'expression de la démocratie. Je crois que personne ne doit en vouloir à l'autre. C'est cela la démocratie.

La 1ère fois, j'ai battu Vremen avec 900 voix de différence à la députation. Il m'a accusé d'avoir triché. J'ai eu raison après. Je vous ai dit durant la campagne que si nous devons le battre, c'est avec plusieurs milliers de voix.

Et nous l'avons battu avec 12 500 voix de différence. Nos résultats sont donc sécurisés. D'ailleurs, j'ai eu à l'occasion de ces votes, des observateurs que vous avez vus, qui sont venus de l'ambassade des Etats-Unis, de partout. Ils sont allés partout. Ils vont certainement faire leur rapport ; nous allons donc décider. Pour l'heure, nous avons gagné.

Les gens veulent nous provoquer, mais ne cédez pas. Les forces de l'ordre sont là pour la sécurité de Vremen et son équipe et du ministre Adjoumani et son équipe.

Quand vous les voyez, n'ayez pas peur. Ces forces sont présentes pour votre sécurité. Je vais, de ce pas, rentrer à Abidjan. Les résultats sont déjà proclamés et en aucune façon personne ne peut les remettre en cause.

Vremen est aujourd'hui en train de justifier l'argent qu'il a reçu en dernière instance de ses chefs pour acheter les militants, pour acheter les voix. Malheureusement, le Zanzan et le Gontougou sont intimement attachés à leur fils, l'Eléphant du Zanzan.

Nous avons gagné. Beaucoup de conseillers de Vremen nous ont félicités. Je ne comprends pas pourquoi il veut faire croire coûte que coûte que j'ai triché.

Seul Dieu Tout-Puissant qui règle les hommes, seul lui sait si moi Adjoumani j'ai triché ou non. Que Vremen arrête ses machinations. Il fait venir des gens des villages, d'innocentes personnes, et leur administre des souffrances inutiles.

Je lance un appel à l'endroit de nos parents qui sont dans les villages, de ne pas être convoyés par Vremen pour venir connaître la souffrance à Tanda.

Nous avons eu la mairie, nous avons le Conseil régional et nous avons gagné dans le département de Tanda. Cela veut dire que nous sommes majoritaires. Ne cédez pas à la provocation. Je pars, je reviens mais soyez vigilants.

Je vous remercie.

Cote d'Ivoire

La défense relativise le rôle de Blé Goudé dans les violences

Le procès de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son co-accusé Charles Blé… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.