17 Octobre 2018

Algérie: Hidalgo annoncera mercredi le remplacement la plaque commémorative du 17 octobre 1961 par une stèle artistique

Paris — La maire de Paris, Anne Hidalgo, annoncera mercredi, à l'occasion de la commémoration du massacre d'Algériens le 17 octobre 1961, à Paris et sa banlieue, le remplacement de la plaque commémorative des tragiques événements par une stèle artistique, a-t-on appris mardi soir de la mairie de Paris.

L'annonce sera faite lors du recueillement qui se déroulera mercredi matin à l'angle du pont Saint-Michel et du quai du Marché-Neuf (Paris) de Paris en présence de l'ambassadeur d'Algérie Abdelkader Mesdoua.

La plaque commémorative de bronze a été apposée en 2001 dans un endroit invisible et depuis cette date, les membres de la communauté nationale, les militants pour la reconnaissance de ce massacre par l'Etat français et des historiens n'ont de cesse réclamé de changer cette plaque afin de la mettre dans un endroit visible et à la hauteur de l'événement que les passants et touristes la remarqueront facilement.

Selon la mairie de Paris, l'artiste a été nommé pour travailler sur ce projet de stèle d'ici à 2019.

Jour pour jour, il y a 57 ans, des Algériens ont été massacrés à Paris par la police française au cours d'une manifestation pacifique pour l'indépendance de l'Algérie qui était alors en pleine guerre de libération.

Lire aussi : Hommage aux émigrés algériens qui ont inscrit leur sacrifice dans l'histoire

Ce jour-là, les Algériens de Paris et sa banlieue, hommes, femmes et enfants, avaient décidé de braver le couvre-feu appliqué uniquement aux personnes au faciès maghrébins.

Préparée par la Fédération du Front de libération nationale (FLN) de France, la manifestation pacifique a connu une répression des plus sanglantes en plein cœur de Paris au moment où des négociations entre le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et le gouvernement français se déroulaient en Suisse.

Des milliers d'Algériens, rappelle-t-on, ont été tués et blessés, et dont un nombre important a été jeté à la Seine par la police française.

La commémoration de ce massacre se déroule cette année dans un contexte particulier dans le sens où cela intervient à quelques semaines de la reconnaissance officielle, 61 ans après, sur la responsabilité de l'armée française au sujet de la disparition et de l'assassinat de Maurice Audin, mathématicien qui militait pour l'indépendance algérienne.

Algérie

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.