Cote d'Ivoire: Art de la marionnette - Et revoilà les Rima pour rire et réfléchir

17 Octobre 2018

Les 18 et 19 octobre, se déroule la 2e édition des Rencontres internationales de la marionnette d'Abatta.

Après 2 médailles d'or en catégorie «Marionnettes géantes » aux 7es et 8es jeux de la Francophonie (Nice 2013 et Abidjan 2017) et la création de l'Académie Ivoire Marionnette en 2015 pour promouvoir et transmettre aux jeunes l'art de la marionnette, la Compagnie Ivoire Marionnette remet le couvert des Rencontres internationales de la marionnette d'Abatta (Rima) du 15 au 20 octobre.

Ce jeudi 18 et le vendredi 19 octobre, à Abatta (entre la Riviera et Bingerville, à l'Insaac et à l'Institut français d'Abidjan-Plateau.

Ces Rima entendent offrir une plateforme internationale de célébration de la marionnette et ainsi combler ce vide qui existait dans le paysage artistique ivoirien. Plusieurs compagnies venant du Bénin, du Burkina Faso, du Canada, d'Espagne, de France, du Mali, du Niger et du Togo se produiront pendant le festival.

On note, notamment la compagnie-hôte Ivoire Marionnettes, avec le spectacle "La main qui donne", Le Ki-Yi Puppets and Dances (Côte d'Ivoire) dans "Conte d'élévation", le ventriloque ivoirien Fabrice Tia, Compagnie du fil (Burkina Faso) qui propose "La Cambuse", quand la Compagnie Marionetes nòmades (Espagne) éblouira le public dans « Gri-Gri » aux côtés de la Compagnie Ecart (France) avec son show "Homs Fums", et Danaye (Togo), offrira "Femme flamme".

Cet art est-il de son temps et dans son espace ?

Entre tradition, modernité et hiérarchie des arts, une réflexion à plusieurs voix sur la condition actuelle de l'art de la marionnette qui demeure encore pour beaucoup une énigme, sera aussi au centre des débats des Rima. Et ce, autour du thème « L'art dans l'espace public ».

Une marionnette, il convient de le signaler en guise de piqûre de rappel, est une figurine articulée ou non, en bois, carton ou toutes autres sortes de matériaux (os, cuir ou terre cuite), manipulée par une ou plusieurs personnes (les marionnettistes), traditionnellement cachées dans un castelet.

Leurs formes peuvent être extrêmement variées : marionnettes à fils comme Polichinelle ou à gaine comme Guignol (les plus connues en Europe), mais aussi marionnettes à tringle, marionnettes à tige des théâtres d'ombres de Chine et d'Indonésie, ou marionnettes sur l'eau vietnamiennes.

Les marionnettes représentent des personnages (réels ou imaginaires) ou des animaux ; leur rôle peut être parlé ou muet.

Mais le nœud gordien des réflexions des Rima sera de savoir si l'art de la marionnette est de son temps. À quoi pense l'art de la marionnette du temps présent ?

Comment appréhender l'étrangeté de cet art qui ne cesse d'inventer des formes qui donnent à réfléchir et qui se mêle de plus en plus à d'autres formes artistiques, rejoignant ainsi le grand mouvement de l'interdisciplinarité ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.