Sénégal: Magal de Touba, campagne agricole 2018-2019, dette due aux universités privées - Les «ordres» de Macky à Dionne

18 Octobre 2018

Les réussites du Grand Magal de Touba, qui sera célébré le 28 octobre prochain, et de la prochaine campagne de commercialisation agricole 2018-2019 ont été au menu de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres d'hier, mercredi 17 octobre 2018. Le président Macky Sall en a également profité pour inviter le gouvernement à accélérer le processus de règlement des factures dues aux établissements privés d'enseignement supérieur.

L a célébration du Grand Magal de Touba est prévue le 28 octobre prochain. Poursuivant sa communication autour de ce rendez-vous religieux, le Chef de l'Etat demande au gouvernement «de prendre toutes les dispositions logistiques, hydrauliques, sécuritaires et sanitaires appropriées, en relation avec la communauté mouride et le Comité d'organisation, afin d'assurer une parfaite organisation de cette manifestation religieuse d'envergure internationale», informe le communiqué du Conseil des ministres que le président Macky Sall a présidé, hier mercredi, au palais de la République. A cet effet, le président de la République invite le gouvernement «à intensifier le programme de modernisation de l'agglomération Touba-Mbacké et à prendre toutes les dispositions requises, pour l'ouverture temporaire au public, durant la période du Magal, de la nouvelle autoroute à péage "Ila Touba"», ajoute la source.

UN CONSEIL INTERMINISTERIEL POUR FIXER LES PRIX AU PRODUCTEUR, AVEC UN DISPOSITIF DE FINANCEMENT ADAPTE ET PERFORMANT

En outre, s'agissant de la prochaine campagne de commercialisation agricole 2018-2019, le président Sall en appelle à la tenue d'un Conseil interministériel pour fixer les prix au producteur, histoire d'assurer une commercialisation optimale, soutenue par un dispositif de financement adapté et performant. «Abordant la préparation la prochaine campagne de commercialisation agricole 2018-2019, le Chef de l'Etat demande au Ministre de l'Agriculture de faire le point exhaustif de la campagne en cours et rappelle également au premier ministre, la nécessité d'engager, dans le cadre d'un Conseil interministériel, le processus de fixation des prix au producteur, en vue d'assurer une commercialisation optimale, soutenue par un dispositif de financement adapté et performant», indique la source.

ACCELERER LE PROCESSUS DE REGLEMENT DES FACTURES DUES AUX UNIVERSITES PRIVEES

La situation des étudiants orientés dans les établissements d'enseignement supérieur privés menacés d'expulsion, à cause de la dette que l'Etat doit à ces universités privées, n'a pas été occultée. A ce niveau, Macky Sall enjoint le gouvernement à accélérer le processus de règlement des factures dues. Ainsi, dans la «dynamique d'amélioration des conditions d'enseignement et de recherche, le Chef de l'Etat invite le Gouvernement à accélérer le processus de règlement des factures relatives à la prise en charge des étudiants orientés dans les établissements privés d'enseignement supérieur». Par ailleurs, appréciant la consolidation des programmes d'infrastructures dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, le président de la République «rappelle au gouvernement, la nécessité de veiller au suivi permanent de l'exécution, dans les délais contractuels, des programmes de construction d'infrastructures pédagogiques et sociales dans l'ensemble des universités et établissements publics d'enseignement supérieur», souligne le texte.

MACKY ATTENDU EN CASAMANCE, DU 18 AU 22 OCTOBRE, ET A RYAD, LE 24 OCTOBRE 2018

Et de noter que, pour ce qui est de son agenda diplomatique, Macky Sall va effectuer une tournée économique dans la région naturelle de la Casamance, du 18 au 22 octobre 2018. Avant de s'envoler pour Ryad, le 24 octobre 2018, à l'invitation du Roi Salman Ben Abdelaziz al Saoud, pour participer à la Conférence sur l'investissement, organisée par le Royaume d'Arabie Saoudite. A sa suite, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne a axé sa communication autour de la sécurisation des populations dans leur cadre de vie, en insistant sur les efforts importants réalisés par l'Etat depuis 2012, notamment en matière de recrutement de personnel, de renforcement de capacités, d'équipements, de matériels, de maillage du territoire en infrastructures, et sur les perspectives.

TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté «le projet de loi d'orientation relatif aux Petites et Moyennes Entreprises» et «le projet de décret portant organisation du ministère de la Fonction publique, de la Rationalisation des Effectifs et du Renouveau du Service public.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.