18 Octobre 2018

Sahara Occidental: Soutien latino-américain et africain au processus de décolonisation

Alger — Plusieurs pays d'Afrique et d'Amérique latine ont réitéré à l'Assemblée générale (AG) de l'ONU leur soutien aux efforts de l'Envoyé personnel du Secrétaire général, Horst Kohler, visant au parachèvement du processus de décolonisation au Sahara Occidental et permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance.

Le représentant permanent du Nigeria aux Nation Unis, M. Ibrahim Modiboa, a affirmé dans un discours devant la quatrième Commission chargée des questions politiques spéciales et décolonisation, le ferme soutien de son pays au processus de décolonisation du Sahara occidental et au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la liberté.

Le diplomate nigérian a également salué les efforts déployés par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et par son Envoyé personnel pour le Sahara occidental, Horst Kohler, souhaitant une avancée dans le processus de règlement du conflit du Sahara occidental à travers l'exercice par le peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination.

Le Zimbabwe et le Botswana ont réaffirmé, chacun pour sa part, leur soutien indéfectible aux efforts de M. Kohler ainsi qu'aux aspirations des peuples colonisés d'exercer leur droit à l'autodétermination, conformément à la Charte des Nations Unies et à ses résolutions pertinentes, se disant satisfaits de la reprise du processus de paix au Sahara Occidental à travers la préparation des pourparlers à Genève, soulignant le rôle de l'Union africaine (UA) dans le règlement du conflit.

Ils ont, en outre, appelé à un dialogue devant conduire à une solution juste, durable et mutuellement acceptable qui respecte la volonté du peuple du Sahara Occidental.

"Tant qu'il y aura des personnes vivant sous occupation et domination coloniale et étrangère, il n'y aura pas de paix, de développement et de respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous.

Gardant cela à l'esprit, nous prions l'ONU de s'acquitter de sa responsabilité et d'accélérer le processus de décolonisation en vue de l'éradication complète du colonialisme", a estimé la représentante du Botswana auprès de l'ONU, Lorato L Motsumi.

L'Onu appelée à assumer ses responsabilités

L'Angola de son côté, a appelé l'ONU à assumer ses responsabilités dans le parachèvement du processus de décolonisation du Sahara occidental et à permettre au peuple sahraoui de jouir de la souveraineté de son Etat sur l'ensemble de son territoire.

La diplomatie angolaise a invité, à ce propos, à effectuer une visite officielle au Sahara occidental, dans les territoires occupés, les territoires libérés, ainsi que dans les camps de réfugiés sahraouis, afin de promouvoir le respect des droits de l'homme, appelant à la mise en œuvre de toutes les résolutions de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité.

Même son de cloche du côté de l'Amérique latine, où Cuba et Costa Rica ont défendu le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance sur la base du respect des principes et objectifs de la Charte des Nations Unies, des exigences du droit international et des résolutions onusiennes pertinentes.

Plusieurs Etats, comme l'Uruguay, le Guatemala, l'Equateur et le Groupe des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes ont exprimé leur soutien unanime aux efforts déployés par l'ONU pour trouver une solution juste et politique au conflit garantissant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.

Quelques jours auparavant, le Vice-ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, Luwellyn Landers, avait mis en avant l'attachement de l'Afrique du Sud au droit du peuple sahraoui à la liberté et à l'indépendance, lors d'une visite d'Etat à la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Sahara Occidental

Le Centre Georges-Pompidou censure-t-il à la demande du Maroc, s'interroge une association

L'Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique (AARASD) s'est interrogée… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.