18 Octobre 2018

Afrique de l'Ouest: Jean-Yves le Drian en RCI et au Burkina - Une visite placée sous le signe de la solidarité agissante

analyse

Le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a foulé le sol du Burkina le 18 octobre 2018. Le chef de la diplomatie française mettra à profit son séjour pour inaugurer, aux côtés de son homologue burkinabè, Alpha Barry, la Maison des Jeunes talents de Ouagadougou, autrement appelée « La Ruche ». « La Ruche » se définit comme un « espace unique qui accueille, oriente et accompagne les jeunes talents innovants du Burkina Faso ».

Dans une villa et un grand jardin boisé et accueillant, « La Ruche » veut mettre à la disposition de ces jeunes, des « espaces de travail modulables et une connexion haut débit, pour éveiller leurs aspirations, stimuler leur créativité et identifier les futurs talents du Burkina Faso. » En son sein, figurent trois opérateurs de services à savoir Campus France, France Volontaire et l'Institut de Recherche et de Développement.

Campus France est une agence dédiée à ceux qui envisagent de poursuivre leurs études en France et qui les accompagnera dans leurs démarches. France Volontaire aura pour objet d'accueillir, de former, d'informer et d'accompagner « la jeunesse solidaire et engagée, tout en mettant à sa disposition, un espace de travail partagé pour les acteurs du volontariat international ».

Quant à l'institut de Recherche pour le développement, il favorisera « les échanges de connaissances ». Autre précision de taille : dans leurs démarches académiques, leur orientation professionnelle et l'émergence de leurs projets innovants pour faciliter leur insertion professionnelle, « La Ruche » accompagnera plus de ... 20 000 jeunes.

En attendant d'apprécier la quantité et la qualité du « miel » qui sortira de « La Ruche » qui abritera la future colonie de nos jeunes « abeilles », on peut d'ores et déjà dire bravo au président français, Emmanuel Macron, pour avoir tenu parole.

La France semble bien se mettre résolument aux côtés de ses anciennes colonies

Lors de son passage dans la capitale burkinabè, « Jupiter » avait en effet promis un lieu d'échanges pour les jeunes. Et ce lieu, il le voulait « comme le point de la mobilité croisée accessible à tous, en plein cœur de Ouagadougou. Il rassemblera toutes les initiatives à destination de la jeunesse et permettra non seulement de l'accueillir, mais aussi de réussir, d'étudier, d'entreprendre, de s'informer et de se projeter vers le reste du monde. »

Chose promise, chose due. Et l'on peut dire que c'est le cœur rempli de joie et de fierté, que Jean-Yves Le Drian ira procéder, ce jour, à la coupure du ruban symbolique, qui marquera à la fois l'inauguration et l'ouverture officielle de la Maison des jeunes talents. Il reste à espérer que les fruits porteront la promesse des fleurs. Car, le tout n'est pas de disposer d'une Maison des Jeunes talents de Ouagadougou.

Il faut travailler à ce que cette Maison ait tous les attributs d'une «Ruche» qui fasse véritablement le « miel » de ces Jeunes talents. Tout le mal qu'on puisse souhaiter à la Maison, c'est qu'elle apporte à ces jeunes, une plus-value dans le sens de leur pleine réalisation, de leur plein épanouissement et de la pleine éclosion de leur génie.

Mais avant d'être l'hôte du Burkina, Jean-Yves Le Drian aura séjourné 48 heures durant en Côte d'Ivoire. Un séjour qu'il a mis à profit pour visiter le site de la future Académie Internationale de Lutte contre le terrorisme, basée à Jacqueville (à une cinquantaine de km à l'ouest d'Abidjan). Mais avant cela, il aura eu un tête-à-tête avec le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara.

Une Académie internationale de Lutte contre le terrorisme, voilà qui est relativement nouveau ! Si cela peut apporter un plus à l'existant, ce sera tant mieux pour la Côte d'Ivoire, mais aussi pour les pays en guerre contre le fléau terroriste.

Avec Barkhane qui s'implique de plus en plus fortement dans la lutte contre les ingénieurs du mal dans l'Est du Burkina, avec cette Académie internationale de lutte contre les chacals, la France semble bien se mettre résolument aux côtés de ses anciennes colonies de la sous-région pour écraser la puce terroriste insatiable de sang. Pour tout dire, l'on peut affirmer que la visite de Jean-Yves Le Drian aura été placée sous le signe de la solidarité agissante, en Côte d'Ivoire comme au Burkina.

Burkina Faso

Hausse du prix des hydrocarbures - La CCVC va protester le 29 novembre...

Le jeudi 8 novembre dernier, le gouvernement a procédé à une augmentation du prix du litre du super… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.