18 Octobre 2018

Burkina Faso: Entreprises victimes de l'insurrection - Les dossiers sur la table du HCRUN

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo, a rendu une visite de courtoisie à son homologue du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale, le jeudi 18 octobre 2018. Le traitement des dossiers des opérateurs économiques sinistrés à la suite de l'insurrection d'octobre 2014 a été au menu des échanges entre les deux hommes.

L'état d'avancement du traitement des dossiers des entreprises ayant subi des préjudices lors de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a constitué le sujet des échanges entre la délégation de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso (CCI-BF) et les commissaires du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale (HCRUN), le 18 octobre 2018.

« Le secteur privé a été éprouvé par les évènements des 30 et 31 octobre 2018. Sur l'ensemble des dossiers soumis au HCRUN, Il y a environ un millier qui le concerne. Nous avons profité de cette visite de courtoisie pour voir l'état d'avancement de ces dossiers », a confié le président de la CCI-BF, Mahamadi Savadogo.

Selon lui, des centaines d'entreprises ont été impactées et le travail du HCRUN va permettre de déterminer le montant des dommages qui est de l'ordre de plusieurs milliards de francs CFA.

Le président du HCRUN, Léandre Bassolé, s'est réjoui de la visite de la Chambre de Commerce. Concernant l'état d'avancement du traitement des dossiers, il a assuré que ceux du secteur privé sont en passe d'être examinés.

« Les dossiers du secteur privé figurent au nombre de ceux qui sont sur la table du HCRUN en ce moment. Nous avons convenu d'avoir, dans les semaines et mois à venir, beaucoup de séances de travail avec la CCI-BF pour nous assurer qu'ils sont traités avec le plus grand sérieux », a annoncé M. Bassolé.

Pour lui, ces concertations visent à garantir une convergence de visions lors de la détermination du montant des réparations ou indemnisations éventuelles, avant leur présentation aux autorités en vue d'une mise en œuvre.

Burkina Faso

Kemi Seba lance les «Tribunaux populaires» ce 17 novembre 2018 à Ouagadougou

Après avoir secoué l'Afrique francophone sur les questions relatives au manque de souveraineté… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.