19 Octobre 2018

Sénégal: Les professionnels du tourisme veulent que les fonds destinés au crédit hôtelier soient portés à 50 milliards de francs CFA

Les professionnels du tourisme ont profité de la présence du Chef de l'Etat, le président Macky Sall à la cérémonie de lancement officiel du Projet de développement du tourisme et des entreprises (PDTE) pour plaider, auprès de lui, le renforcement des fonds du crédit hôtelier, souhaitant que celui-ci passe de cinq milliards de francs CFA à, au moins, cinquante milliards de francs de francs CFA, pour une plus grande efficacité du financement des investissements dans le secteur, car selon eux, ce dispositif leur semble actuellement plus adapté au financement des investissements du secteur.

Selon leur porte-parole, Mamadou Sow, directeur général de Framissan Palm Beach de Saly-Portudal, les hôteliers veulent également qu'il soit favorisé la revue à la baisse de la nouvelle patente, qui, à les en croire, compromet la rentabilité de leurs structures et pourrait même décourager de nouveaux investisseurs.

En perspective des prochains jeux olympiques de la jeunesse prévus en 2022 au Sénégal, les hôteliers estiment qu'ériger Saly en "Promovilles" (Programme de promotion des villes), avec comme mesure d'accompagnement, la réalisation d'assainissement, puisque celui existant date des années 1975, avait été conçu pour douze lots et qui dessert aujourd'hui, plus de 25.

Mamadou Sow et ses collègues estiment qu'il faut aussi revoir l'environnement paysager, les routes pénétrantes conçues au début de 1975 étant complètement dégradées, le renforcement de la sécurité, par la mise en place d'une Police touristique ainsi que le renforcement des équipes sécuritaire notamment les Sapeurs-pompiers.

"Il faudrait aussi trouver une solution pour indemniser tous les réceptifs impactés par les travaux en cours de restauration des plages dont nous n'avons aucune visibilité sur le niveau et les modalités.

Comme dernière demande, nous souhaiterions le regroupement des ministères du Tourisme et des Transports aériens pour une meilleure synergie"', a soutenu M. Sow, qui a tenu à saluer l'impact positif, sur leurs activités, du nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).

"Nous réaffirmons l'engagement de tous les professionnels du tourisme pour faire du Sénégal, un pays émergent à vos côtés.

Alors que notre secteur était en pleine crise, vous avez, dès votre accession à la magistrature suprême, instruit, en juillet 2012, la tenue d'un Conseil ministériel consacré au tourisme, qui a permis l'identification des causes des difficultés, et plusieurs mesures d'accompagnement avaient été prises", a rappelé le porte-parole des hôteliers, qui a salué le fait que toutes les préoccupations impactant négativement leurs exploitations, ont été prises en charge et résolues, pour la plupart.

La suppression du visa biométrique, la restauration de l'Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT), la réduction du coût des transports aériens , l'assouplissement de la pression fiscale sur les entreprises touristiques et hôtelières, l'exonération de la TVA sur les billets d'avion, l'accompagnement financier pour les entreprises en difficulté avec la mise en place du crédit hôtelier, ainsi que la restauration et la protection des plages de Saly-Portudal sont parmi les importantes mesures prises par le président Macky Sall pour la relance et le développement du secteur touristique.

Toutefois, les hôteliers de la station balnéaire de Saly-Portudal, par la voix de leur porte-parole, ont également réclamé des mesures de renforcement qui permettront de consolider la rentabilité des investissements existants , d'une part, et d'autre part, optimiser les retombées dont la faiblesse est évoquée très souvent par les sénégalais.

Par ailleurs, l'accès au foncier, est une nécessité, selon eux. "Nous souhaiterions la facilitation de l'accès au foncier pour les nationaux. C'est extrêmement important ! Nous avons commis des erreurs à Saly, il ne faudrait pas que ces erreurs se répètent à Pointe-Sarène et à Mbodiène", a insisté M. Sow.

Sénégal

Judo/Open africain de Dakar - L'Algérien Houd Zourdani en or chez les moins de 66 kg

Le judoka Houd Zourdani a offert à l'Algérie sa deuxième médaille d'or au tournoi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.