Sénégal: Saly-portudal - Lutte contre la dégradation des cotes et l'exploitation des potentialités du tourisme - Macky étale une batterie de mesures pour booster le secteur

19 Octobre 2018

Le président de la République, Macky Sall, a procédé, hier jeudi à Saly-Portudal (Mbour), au lancement officiel du Projet de développement du tourisme et des entreprises (Pdte) d'un coût d'environ 40 milliards de F Cfa. Il a, entre autres décisions, dévoilé une batterie de mesures pour la relance du secteur du tourisme.

Auparavant, les professionnels ont fait part des efforts du gouvernement pour alléger leurs difficultés et émis le souhait de voir le crédit hôtelier porter à 50 milliards de F Cfa. Madame Louise Corde, au nom de la Banque mondiale, a insisté sur la nécessité d'accompagner le tourisme au Sénégal avec la restauration des plages. La nécessité de diversification du produit touristique participe, selon elle, à booster les revenus du secteur.

Le Chef de l'Etat a fait par de son attachement au secteur du tourisme au Sénégal après le lancement du Projet de développement du tourisme et des entreprises (Pdte) dont le financement est de 74 millions de dollars. Le financement est attendu pour la restauration des plages, essentielles au développement du tourisme balnéaire. Une des doléances des professionnels. Il s'accompagne d'un accroissement des investissements privés et du renforcement de leur développement. Ces travaux, selon le président Sall, vont participer à l'attractivité du climat et de l'environnement des affaires, favorisant ainsi un tourisme durable avec la diversification des produits et de l'exploitation des potentialités des pôles touristiques - favoriser le tourisme religieux, culturel et écologique sur un fond d'amélioration de la qualité de l'offre net, du renforcement de la sécurité.

C'est ainsi qu'il a souligné la nécessité de protéger les 700 kilomètres, dans le cadre la lutte contre la dégradation des côtes. Selon lui, le secteur est tel un bassin de vie et d'emplois. Il n'a pas manqué de souligner l'engagement du maire de Saly-Portudal pour le développement de sa commune. A l'en croire, le tourisme contribue de 7% au Produit intérieur brut (Pib) du Sénégal; d'où sa place prépondérante dans l'économie du pays. Ainsi, pour le président Sall, le tourisme occupe une place importante dans le Plan Sénégal émergent (Pse), faisant de ce secteur une source de richesse durable.

Macky Sall a présenté Saly-Portudal comme la principale destination touristique du pays. A son avis, en 2013, lors du lancement de l'ouverture de la saison touristique, le besoin d'un tourisme durable, de qualité, vecteur de stabilité sociale avait été évoqué. Et des mesures ont été prises pour la relance du tourisme notamment la transformation structurelle, l'instauration de redevances aéroportuaires, la suppression du visa biométrique, la mise en place du crédit hôtelier et la participation au développement du tourisme. A l'en croire, ses engagements pris sont en grande partie honoré. Le crédit hôtelier est mis en place avec une enveloppe de 5 milliards de F Cfa à la Nanque nationale pour le développement économique (Bnde). Il a insisté sur le rôle de ce financement.

Au chapitre des autres mesures, figurent le projet micro tourisme, un tourisme éthique responsable et solidaire et les dispositions législatives incitatives prises dans le Sud du pays et, principalement, dans le Cap-Skirring, une zone touristique prioritaire. Toujours parlant des mesures et dispositions prises, le président Macky Sall est revenu sur l'allégement des procédures, avec l'agrément pour 150 entreprises en plus de l'ouverture à Diamniadio d'un centre pour la formation des ressources humaines du secteur. Il n'a pas manqué d'adhérer à la volonté de favoriser les développeurs nationaux pour leur permettre d'accéder au foncier à Pointe-Sarrène, la nouvelle station balnéaire en gestation.

Pour le président Sall, l'aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd), l'autoroute Aibd-Mbour (dont l'inauguration est prévue en décembre 2018, la création da la compagnie aérienne Air Sénégal SA et les programmes de réhabilitation des aéroports et aérodromes à l'intérieur du pays, notamment à Saint-Louis du Sénégal, Matam, Kédougou et Ziguinchor concourent également au développement du secteur. Le chef de l'Etat a salué l'implication de la Banque mondiale dans la lutte contre la dégradation des côtes et l'engagement du maire de Saly-Portudal, Ousmane Guèye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.