Sénégal: Saisies de drogue, de faux médicaments et de contrebande - «Moissons» de douaniers, ces derniers 48h

19 Octobre 2018

40 kg de chanvre indien saisis à Moussa (Kédougou), lors d'un contrôle d'un camion en provenance du Mali hier, jeudi 18 octobre, 39.5 kg de chanvre indien pris sur une charrette à Joal, avant-hier mercredi. C'est entre autres «moissons» des douaniers ces derniers 48h, en plus de 18 colis de médicaments contrefaisants d'une valeur de 7 millions F CFA interceptés au village de Mbaye Awa (Linguère) et une camionnette chargée de cahiers d'une valeur de 10 millions de F CFA à Matam, mercredi dernier.

Les agents du Bureau des Douanes de Moussala (frontière sénégalo-malienne par le corridor sud, région de Kédougou) ont effectué hier, jeudi 18 octobre 2018, une saisie de 40 kg de chanvre indien, informe un communiqué du Bureau des Relations publiques et de la Communication de la Douane.

Cette saisie a été opérée suite à un contrôle d'un camion en provenance du Mali. La drogue était dissimulée dans une bâche au niveau du plateau. Plus loin de là, à la petite côte, des agents de la Brigade des Douanes de Joal, ont mis la main sur une charrette transportant une quantité de 39.5 kg de chanvre indien avant-hier, mercredi 17 octobre, informe la source.

Toujours dans le cadre de la lutte contre les produits stupéfiants et les faux médicaments, les agents de la Brigade mobile des Douanes de Linguère ont procédé à la saisie de 18 colis de médicaments contrefaisants d'un poids de 166 kg, d'une valeur de 7 millions F CFA. C'était avant-hier mercredi, vers la localité de Mbaye Awa.

Et la source de renseigner que l' même jour, au niveau de Matam, les agents de la Brigade, ont intercepté, sur l'axe Ourossogui-Agnam, une camionnette chargée de cahiers d'une valeur de 10 millions de F CFA. Cette dernière action rentre dans le cadre de la protection du tissu industriel national, conclut le texte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.