20 Octobre 2018

Ile Maurice: Jimmy Bolka - Relever le défi de rapidité et de mémorisation

«Je suis très fier de porter haut les couleurs de Maurice à la télévision française dans un jeu comme Des chiffres et des lettres», nous répond par mèl Jimmy Bolka, 43 ans, installé en France depuis 24 ans.

Si l'on peut aisément le qualifier de champion puisqu'au tournoi des dix de 2018, il a remporté quatre matchs dans sa poule de cinq et qu'aux points, il a terminé deuxième, Jimmy Bolka est d'une simplicité et d'une sincérité rafraîchissantes. Cela transpire dans sa façon de répondre à nos questions.

Jimmy Bolka a grandi entre Port-Louis et Pointe-aux-Cannoniers. S'il est enfant unique pour sa mère, feu son père a eu d'autres enfants. De son vivant, son père a travaillé comme responsable de sécurité dans plusieurs établissements hôteliers. Jimmy Bolka n'a aucune honte à révéler que sa mère travaillait comme nounou.

Au primaire, il est scolarisé à Notre Dame de la Paix RCA et ses bons résultats au Certificate of Primary Education lui permettent de faire son entrée au collège Royal de Port-Louis. Lorsqu'il complète sa Form VI, Jimmy Bolka quitte Maurice pour la France et rejoint une de ses soeurs aînées, qui est déjà installée à Lille.

Il poursuit des études supérieures en mathématiques et science à l'université de cette ville.

C'est d'ailleurs au sein de l'université de Lille qu'il rencontre la Française Laure, qu'il va épouser quelques années plus tard. Cela le poussera à s'établir à Lille et embrasser le métier d'enseignant de maths-sciences dans un lycée professionnel.

Étonnamment, c'est à l'époque où il était encore à Maurice que Jimmy Bolka a découvert le jeu télévisé Des chiffres et des lettres, un des plus anciens jeux télévisés français, conçu par Armand Jammot et apparu d'abord à la télévision sous le nom Le mot le plus long.

«Ma mère regardait l'émission tous les jours et je m'y suis mis aussi. Ce jeu m'a tout de suite passionné par son défi de rapidité et de mémorisation », raconte-t-il. À l'époque, ce jeu scotche d'ailleurs des milliers de Mauriciens devant leur petit écran à chaque début de soirée.

Alors qu'il est encore au collège, il apprend l'existence d'un club Des chiffres et des lettres à la mairie de Port-Louis et décide d'y adhérer. Là, il passe «de bons moments» avec ses partenaires et la pratique régulière du jeu lui permet de progresser. Un entraînement qui porte ses fruits car, par la suite, et pendant deux années consécutives, il remporte, avec son copain Krishen, le tournoi inter-collèges Des chiffres et des lettres, organisé par l'Alliance française. Il décroche aussi le titre du tournoi open pour Maurice.

S'il met ce jeu en sourdine à son arrivée en France, il s'y remet en 2006 en adhérant au club de Villeneuve d'Ascq à côté de Lille. La même année, il découvre le monde des «tournois Des chiffres et des lettres et son ambiance conviviale ». Depuis, chaque année, il participe à une dizaine de petits tournois du jeu dans le Nord de la France et aux Masters de fin d'année, qui regroupent les 16 meilleurs joueurs de la région. «Je prends plaisir à jouer et à progresser et le piment de la compétition fait battre mon coeur», avoue-t-il.

En 2006, il participe pour la première fois à l'émission télévisée quotidienne du jeu et obtient deux victoires. Quatre ans plus tard, il récidive et totalise cinq victoires. Il l'emporte à cinq reprises également en 2014 et cette année, il bat son record en obtenant dix victoires. Ce qui lui permet d'être sélectionné pour le tournoi des dix réunissant les gagnants des dix matchs depuis 2017.

Ceux ayant suivi le jeu au cours des derniers mois ont eu le plaisir de voir Jimmy Bolka remporter ses quatre matchs dans sa poule de cinq, même si aux points il a terminé deuxième. Il n'empêche qu'il est très content de son parcours à ce tournoi. «Ma grande satisfaction est le record que j'ai établi en trouvant les huit mots de la fin en 53 secondes sans utiliser le sésame et d'avoir trouvé 29 mots sur les 32 possibles dans les huit minutes.» Il était doublement content du fait qu'il a réussi ces exploits sous les yeux de son épouse et de leur fille, Marylou, âgée de six ans, qui l'ont accompagné à l'enregistrement de l'émission.

Sa famille voudrait qu'il participe à d'autres jeux à l'avenir mais «ma fidélité à Des chiffres et des lettres est inébranlable. Ce jeu restera à jamais gravé dans mon coeur car finalement, c'est un jeu très simple et accessible et avec une authenticité absolue que beaucoup de jeux peuvent lui envier». Une simplicité somme toute à son image...

Ile Maurice

RSF condamne un durcissement de la législation sur les contenus en ligne

Adoptés le 6 novembre dernier, des amendements à la loi sur l'information et les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.