21 Octobre 2018

Congo-Kinshasa: La volte-face d'Antoine Gizenga, leader du Palu

En République démocratique du Congo (RDC), le divorce entre le Parti lumumbiste unifé (Palu) et la majorité n'aura pas duré très longtemps. En début de ce mois d'octobre, le parti d'Antoine Gizenga annonçait prendre ses distances avec la famille politique du président Joseph Kabila mais ce samedi 20 octobre, l'ancien Premier ministre, âgé de 93 ans, demande à ses partisans de soutenir la candidature d'Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir pour l'élection présidentielle du 23 décembre.

C'est par une déclaration, lue dans sa résidence, que le chef du Parti lumumbiste unifié a appelé ses partisans à soutenir la candidature d'Emmanuel Ramazani Shadary, désigné pour représenter le Front commun pour le Congo (FCC). Lugui Gizenga, secrétaire permanent du Palu et fils d'Antoine, résume sa déclaration.

« La direction politique du Parti lumumbiste unifié donne à ses militants, à ses sympathisants et à tout son électorat les consignes suivantes: à l'élection présidentielle, soutenir le candidat indépendant Emmanuel Ramazani Shadary », a-t-il déclaré.

Dans les rangs des alliés du Palu, c'est le qui-vive. Henri Thomas Lokondo, deuxième vice-président du regroupement politique Palu et alliés promet d'analyser froidement, dans les prochains jours, cette volte-face.

« Pour ce qui concerne l'Union congolaise pour la liberté, nous observons les choses et comment elles évoluent. Nous allons nous prononcer au moment opportun et ce, sans précipitation inconsidérée, ni atermoiements funestes ».

Il y a environ trois semaines, ce regroupement politique avait dénoncé l'invalidation de la candidature à la présidentielle d'Antoine Gizenga. Par la même occasion, Gizenga et ses alliés avaient décidé de ne soutenir aucun candidat à la présidentielle.

« Trop, c'est trop »

Joint par RFI, Jean-Jacques Lumumba, l'un des petits neveux de Patrice Lumumba, estime qu'Antoine Gizenga « piétine » la mémoire du Premier ministre du Congo.

« Je suis très indigné parce que sa mémoire, depuis l'arrivée au pouvoir de ce régime, ne fait qu'être insultée et piétinée parce que Lumumba a eu des grands idéaux. Il a aimé son peuple, il a donné sa vie pour son peuple, il a versé son sang pour que ce peuple puisse vivre dans des contions très aisées et c'est ce qui m'a fait réagir c'est-à-dire voir que ce parti qui se dit lumumbiste puisse se mette en ordre pour soutenir une parodie d'élection avec tout ce qui se passe contre les activistes et contre la liberté au Congo », a-t-il déclaré à RFI.

« Je ne vois pas comment la continuité de ce régime pourrait défendre en mieux les idéaux de Patrice Lumumba. Il était de mon devoir, en tant que petit neveu d'abord et tant que lumumbiste, de me lever et de dire que trop, c'est trop. Aujourd'hui, mon regret c'est de voir que de plus en plus, le nom de Lumumba constitue un fonds de commerce. Ce n'est pas ce que nous voulons, ce n'est pas ce qu'il aurait voulu faire de son nom pour son peuple », a ajouté Jean-Jacques Lumumba.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.