Afrique: Israël considère le Sénégal comme le prochain ub de l'innovation du continent

22 Octobre 2018

L'Etat d'Israël voit au Sénégal le futur ub de l'innovation en Afrique. Le Chef de Mission Adjoint de l'Ambassade d'Israël au Sénégal, M. Daniel Aschheim l'a fait savoir en marge de la deuxième session de « L'Initiative pour l'entrepreneuriat sénégalo-israélienne (LIEN-SI) », le jeudi 18 octobre 2018 au siège du CTIC Dakar. Une projection dont la réalisation passe par le renforcement de l'écosystème des entrepreneurs sénégalais.

« Pour Israël, c'est au Sénégal qu'on trouve les meilleurs innovations d'Afrique de l'Ouest ». Le Chef de la Mission Adjoint de l'Ambassade d'Israël au Sénégal, M. Daniel Aschheim, l'a fait savoir.

C'était en marge de la deuxième session de « L'Initiative pour l'entrepreneuriat sénégalo-israélienne (LIEN-SI) », tenue le jeudi 18 octobre 2018 au siège du CTIC Dakar.

Venu prononcer la note introductive de cette rencontre qui avait enregistré la participation de beaucoup de jeunes entrepreneurs basés à Dakar, M. Aschheim pense que le Sénégal peut même se distinguer sur le continent africain, en matière d'innovation.

Il juge cette ambition réalisable vue le potentiel détecté chez les jeunes entrepreneurs sénégalais ayant pris part aux différentes sessions de « L'Initiative pour l'entrepreneuriat sénégalo-israélienne (LIEN-SI) ».

A son avis, le pays peut atteindre ce niveau si toute fois les autorités appuient l'option de miser sur les jeunes entrepreneurs dont leur principal besoin est d'être accompagné sur le plan technique et financier.

D'où la pertinence de la deuxième session de « L'Initiative pour l'entrepreneuriat sénégalo-israélienne (lien-si) » que l'ambassade avait organisé en partenariat avec WÀTU Digital Lab.

Une rencontre que les organisateurs justifient par la réussite de la première session qui, selon eux, a montré l'importance de continuer dans la même dynamique afin de renforcer l'écosystème des entrepreneurs au Sénégal.

Pour cette deuxième session deux entrepreneurs venus d'Israël, Michael Assaraf, Dg et co-fondateur de Vicarus, start-up exerçant dans la cybersécurité et Itai Straus, Dg et Co-fondateur de Ascort spécialisé dans les drones, ont partagé leurs expériences avec les jeunes "startupeurs" sénégalais qui avaient fait le déplacement.

Une rencontre pendant laquelle les « experts israéliens » ont montré aux jeunes entrepreneurs sénégalais les rudiments pour réussir l'élaboration du bon « plan d'affaires pour mon démarrage ».

Ce cycle de rencontres qui prévoit deux autres rendez-vous d'ici la fin de l'année s'inscrit dans le cadre de la coopération technique avec la partie israélienne qui met son expertise à la disposition des entrepreneurs sénégalais.

 

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.