22 Octobre 2018

Gabon: Libreville - Les épaves des voitures dans les rues de la capitale

Il est difficile de circuler dans la capitale gabonaise, Libreville, sans croiser les épaves de voitures en bordure de route. Une situation qui parfois obstrue les voies et gène le passage des piétons, et même des automobilistes. Le constat est plus qu'amère.

Des vieilles carcasses de voitures abandonnées sur les rues de la capitale.

L'insalubrité devient un phénomène plus qu'inquiétant à Libreville d'autant qu'elle peut être source de maladie ou d'épidémie. Après le constat fait sur de nombreux tas d'immondices non collectés dans les grandes artères de la capitale, le tour revient aux vieilles carcasses de voiture abandonnées par leur propriétaire sur les trottoirs rétrécissant ainsi la voie publique. Déjà étroites à plusieurs endroits, les routes offrent parfois un spectacle désolant au regard de la circulation intense des automobilistes dans la capitale.

Du quartier Sotega en passant par Nkembo jusqu'à l'Ancienne Gare routière pour ne citer que ces différents quartiers, le spectacle est déplorable. Des voitures en état de dégradation vous laisse sans mot. Parfois alignées sur le long des trottoirs, ces carcasses empêchant une libre circulation des piétons, et causant parfois des embouteillages.

Après le projet « libérer les trottoirs » initié par le gouvernement gabonais, ce phénomène refait surface. Et depuis, le Ministère chargé de l'assainissement de la ville ne semble avoir faibli face à ce « phénomène » qui prend de plus en plus de l'ampleur dans notre capitale.

Doit-on parler de négligence ou de manque de fonds nécessaires destinés à déguerpir de ces vieilles voitures qui encombrent les voies publiques. Le Ministère en place devrait alors prendre des mesures radicales afin d'éradiquer définitivement ce fléau ou de le mettre tout simplement à la fourrière.

Gabon

L'opposant Gérard Ella Nguéma interpellé par la police judiciaire

Le leader du Front patriotique gabonais Gérard Ella Nguéma a été interpellé ce lundi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.