22 Octobre 2018

Maroc: L'offshoring à Al Hoceima, un secteur prometteur

Les centres d'appels comptent parmi les nouveaux projets qui se sont développés récemment dans la ville

Deux unités spécialisées dans le secteur de l'offshoring ont vu le jour à Al Hoceima en l'espace de quelques mois, tirant ainsi profit de l'infrastructure développée dans les domaines routier et des télécommunications, mais aussi de la compétence et du professionnalisme des ressources humaines.

En effet, le secteur des services a commencé à implanter une activité économique aux perspectives prometteuses, en vue d'accompagner l'accélération de la dynamique économique enregistrée ces dernières années, surtout avec le lancement de la zone d'activité économique d'Aït Kamra et l'installation d'acteurs industriels nationaux et internationaux dans les différentes zones industrielles de la province.

D'après le directeur du Centre d'investissement à Al Hoceima, Mohamed Azerkane, rapporte la MAP, les centres d'appels comptent parmi les nouveaux projets qui se sont développés récemment dans la ville, et la province a accueilli jusqu'à présent deux acteurs internationaux, l'un Français et l'autre Américain, spécialisés dans le secteur de l'offshoring.

Il s'agit d'un des secteurs les plus porteurs d'investissements à Al Hoceima qui apporteront une plus-value à l'économie locale, a-t-il déclaré à la MAP, estimant que tous les facteurs essentiels pour accueillir ce genre d'investissements sont disponibles dans la province.

Les deux unités installées actuellement à Al Hoceima ont créé plus de 400 emplois directs dans la région. Dans ce sens, le responsable a affirmé que l'offshoring connaît une forte demande de la part des jeunes de la région qui y voient une opportunité pour accéder au marché du travail et améliorer leur statut social et professionnel.

Lors d'une visite au centre d'appels d'un acteur français, un groupe de jeunes, hommes et femmes, travaillaient avec dévouement et professionnalisme pour répondre aux demandes des clients et recevoir les appels des employés de plusieurs sociétés installées au Maroc et spécialisées principalement dans l'import-export.

Selon le président de la Chambre d'industrie, de commerce et de services, Omar Morro, ce centre qui a ouvert ses portes peu avant le début de l'année relève d'une société mère d'offshoring, dont le siège est basé à Tanger. Il a précisé que cette compagnie "a choisi d'investir à Al Hoceima en raison de la confiance qu'elle porte au tissu économique de la province".

La société est en train d'élargir son activité à Al Hoceima après y avoir injecté un premier investissement de 4 millions de dirhams pour le lancement de ce centre d'appels, a-t-il souligné, ajoutant que ce nouveau projet porte sur la construction d'un centre d'affaires sur une superficie de 1.000 m2, qui lui permettra de proposer des plateformes de services au profit des compagnies souhaitant s'installer dans la province.

"Ce projet a été couronné de succès, selon le témoignage de l'investisseur lui-même, qui œuvre pour l'extension de son activité du fait que celle-ci ne répond plus, ni à la demande des jeunes de la région, ni à l'offre croissante, a affirmé de son côté M. Azerkane, notant que ce nouvel investissement émane de la confiance de l'investisseur vis-à-vis des opportunités qu'offre la province et de son climat d'affaires.

Ce centre français comprend un espace pour former les nouveaux employés aux techniques et principes du secteur de l'offshoring et des centres d'appels, chose qui lui permettrait dans l'avenir de répondre aux besoins croissants du marché du travail en termes de ressources humaines. En effet, la demande pour ce genre de services devrait enregistrer une hausse. Avant la fin de cette année, bon nombre d'unités industrielles spécialisées dans les industries du textile, de l'habillement, du commerce et de transformation verront le jour dans la province d'Al Hoceima, ce qui nécessitera un accompagnement de la part des centres spécialisés dans l'offshoring et la gestion des transactions.

Maroc

Inauguration de la première ligne à grande vitesse d'Afrique

Emmanuel Macron se rend, ce jeudi 15 novembre, au Maroc pour inaugurer avec le roi Mohammed VI le TGV marocain, premier… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.