22 Octobre 2018

Cote d'Ivoire: Sécurisation du foncier rural - L'Agence foncière rurale explique tout sur les enjeux

L'un des temps forts de la 7e édition des Journées de l'administration agricole délocalisée à Bouaké a été la conférence prononcée, le 17 octobre, par le directeur de la communication, de l'information, de la formation et de la sensibilisation de L'Agence foncière rurale (Afor), Coulibaly Nahouo Amadou, sur le thème « L'Afor et les enjeux de la politique foncière rurale de la Côte d'Ivoire ».

En l'absence de sa hiérarchie retenue à Abidjan par une double mission d'évaluation de l'Union européenne et de la Banque mondiale, c'est lui qui a montré l'importance des missions de l'Afor aux nombreux invités qui ont pris d'assaut la salle du centre culturel Jacques Aka.

Le conférencier a indiqué que la politique foncière rurale de la Côte d'Ivoire s'appuie sur un cadre juridique et institutionnel présentant des insuffisances. Mais fort heureusement, il y a un programme national de sécurisation du foncier rural mettant en œuvre un ensemble d'actions visant l'application de la loi relative au domaine foncier rural de décembre 1998. C'est dans cette veine que l'Agence foncière rurale (Afor) a été créée le 3 août 2016. C'est elle qui met en œuvre la loi n°98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural.

L'agence s'attelle à optimiser, généraliser, alléger et accélérer les processus de sécurisation foncière rurale. Au nombre des tâches, il y a la délimitation des territoires des villages, la délivrance des certificats fonciers, la consolidation des droits fonciers concédés et la mise en place du Système d'information foncière (Sif).

Pour remplir sa mission, le directeur de la communication indique que l'Agence a mis le corps préfectoral au cœur de toutes ses actions.

Elle s'appuie aussi sur l'expérience de terrain des directeurs régionaux et départementaux du ministère en charge de l'Agriculture.

« Nous adoptons une méthode proactive orientée vers les résultats : l'Afor et ses hommes n'attendent pas les résultats, ils vont les chercher, ils les suscitent... », dit-il. Il en veut pour preuve la création de cellules techniques d'accélération des processus pour atteindre des objectifs spécifiques.

A savoir, la production des cartes des territoires et la numérisation des dossiers de délimitation des territoires des villages à intégrer au Système d'information foncière.

Pour le bon boulot qu'elle abat, l'Afor a reçu les félicitations du préfet de région, Tuo Fozié, dans son discours d'ouverture. Il a réitéré l'engagement du corps préfectoral ivoirien à accompagner le processus.

Les Journées 2018 ont été ouvertes en présence du directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Siaka Minayaha.

L'événement a pris fin le samedi 20 octobre. Comme d'autres structures présentes, l'Afor a fait connaître davantage sa mission et ses attributions à travers la tenue de deux stands à l'exposition organisée à cette occasion.

Cote d'Ivoire

Bouaké - Installation et rentrée solennelle de la Cour d'appel : 66 ordonnances rendues en matière de grâce présidentielle

La salle d'audience du tribunal de Première instance de Bouaké a abrité mercredi, 14 novembre 2018,… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.