22 Octobre 2018

Congo-Kinshasa: Crises, calamités et autres catastrophes - L'agence de gestion des fonds humanitaires attend les apports des partenaires !

14 recommandations formulées pour une meilleure gestion des crises humanitaires en RDC.

Kinshasa vient d'abriter le premier Forum humanitaire qui s'est déroulé du 17 au 19 octobre dernier. Les autorités gouvernementales, centrales et provinciales, ont tablé sur comment doter la RDC d'une stratégie nationale pour une gestion efficace des crises humanitaires. C'était en présence des représentants de plusieurs organisations internationales qui interviennent dans le secteur humanitaire en RD. CONGO.

Trois jours auront suffi, en effet, pour formuler des recommandations, 14 au total, allant dans le sens de proposer des pistes de solutions adaptées pour sortir la République Démocratique du Congo des différentes crises humanitaires qui désagrègent ses habitants au jour le jour à l'aune d'une série de recommandations.

Il s'agira premièrement, de formuler, en vue de la finalisation du plan national stratégique de développement, des propositions à soumettre au ministère du plan pour la prise en compte appropriée dans le document des enjeux humanitaires, des engagements du gouvernement découlant du sommet humanitaire mondial de 2016 et du cadre de shengai 2015-2030 pour la réduction de risque des catastrophes et puis, de demander au groupe technique de travail (GTT) d'élaborer le draft de la stratégie humanitaire nationale qu'il devra soumettre au CNCH avant la fin de cette année; d'accélérer l'installation de CNCH et GRT dans toutes les provinces et veiller à la tenue régulière des réunions CNCH-GRT et CNCH-GTT; de mettre en place sous l'égide du GTT, une commission nationale des mouvements de population (CNMP), programme d'analyse et de validation de l'information répondant aux CNMP Provinciales sur le déplacement interne et de retour et demander à OCHA d'assurer le suivi de renforcement des capacités des services étatiques dans les domaines humanitaires par les acteurs compétents.

Mais, ce n'est pas tout. Il faudra également soumettre au Premier Ministre avant la fin de cette année 2018, des propositions et solutions pour réduire les formalités administratives relatives à l'apport avec les secours d'urgence par les acteurs humanitaires; de parvenir à une meilleure coordination dans l'élaboration de la mise en œuvre et le suivi des plans de réponse humanitaire afin de maximiser les capacités du gouvernement et de la communauté humanitaire et d'améliorer la qualité et l'efficacité de l'assistance aux bénéficiaires. En plus, il faudra élaborer d'ici fin 2019, le projet de loi sur l'action humanitaire et la gestion des catastrophes en tenant compte de tous les textes et autres instruments nationaux et internationaux afin d'en assurer l'application mais également, leur cohérence dans la mise en oeuvre de l'action humanitaire;Soutenir la formation des acteurs nationaux dans les domaines humanitaires; et surtout, solliciter l'implication des autorités politico-administratives à tous les niveaux dans la gestion des questions et situations humanitaires ainsi que dans la prévention de risque des catastrophes et conflits.

Au-delà de tout, Il sera aussi question de déposer d'ici la fin de l'année 2018 au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, les instruments de ratification de la convention de l'Union africaine sur la protection et l'assistance des personnes déplacées internes autrement dit, convention de Kampala par la RDC; d'instituer la tenue annuelle du forum humanitaire en RDC réunissant tous les ministères, les services, programmes dans le secteur humanitaire; mettre en place des mécanismes favorisant la cohabitation pacifique entre les communautés en conflit et enfin, accélérer d'ici fin 2018, les travaux de validation de la stratégie nationale de gestion des personnes déplacées internes et retournées.

Il sied de noter, par ailleurs, que ce Forum chapeauté par le Premier Ministre Bruno Tshibala a mis le cap sur la nouvelle destination que devront prendre les prochains fonds alloués à la République Démocratique du Congo en matière des crises humanitaires, à savoir, l'Agence de Gestion des Fonds Humanitaires en RDC.

Congo-Kinshasa

Les expulsés d'Angola ne sont pas tous des illégaux

En quelques semaines, ce sont des centaines de milliers de personnes qui ont franchi la frontière entre l'Angola… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.