24 Octobre 2018

Nigeria: Mystère autour du parcours du leader indépendantiste Nnamdi Kanu

Au Nigeria, la réapparition du leader du mouvement indépendantiste biafrais soulève quelques interrogations. En fin de semaine dernière, une vidéo devenue virale montrait un homme lui ressemblant fortement, priant au pied du mur des Lamentations. Beaucoup se demandent comment Nnamdi Kanu a pu échapper aux autorités nigérianes.

La dernière fois que Nnamdi Kanu a été vu en public au Nigeria, c'était le 14 septembre 2017. Jour où les forces de l'ordre ont mené un raid contre sa maison dans le sud-est. Depuis, plus de trace du leader indépendantiste biafrais. Etait-il mort où bien en vie ? En mars dernier, la presse nigériane annonçait l'avoir vu en compagnie de sa femme à Accra, la capitale ghanéenne. Démenti des militants qui affirmaient alors que Nnamdi Kanu était détenu au secret voire qu'il avait été tué par les forces de sécurité, ce qu'elles ont toujours réfuté.

Nnamdi Kanu a finalement levé le doute ce dimanche. Dans une intervention radiophonique, il a déclaré être en Israël, en chair et en os. Il a également appelé à boycotter des prochaines élections sans référendum d'autodétermination sur la région. Mais au-delà du message politique, il n'a pas précisé comment il avait pu se rendre à Jérusalem. De plus, il était sous le coup d'un procès et donc interdit de sortie du territoire. A-t-il bénéficié de complicités ? Certains sites d'information pointent du doigt les services secrets nigérians. Des sources anonymes internes affirment que cinq agents ont aidé le chef de file du mouvement à fuir vers le Ghana - via la Guinée équatoriale - et qu'il aurait ensuite disparu de la circulation. « Intox » ont aussitôt répondu les services nigérians.

«Il n'y a pas de soucis à se faire»

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a quant à lui indiqué à RFI hier mardi, que Nnamdi Kanu n'était pas en Israël.

Et pour la présidence nigériane, « cette dite réapparition », selon leurs termes, n'est ni plus ni moins qu'une distraction. « Notre administration a été accusée à plusieurs reprises par le mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra, l'Ipob, y compris par leur avocat. Ils affirmaient que l'administration Buhari savait où se trouvait ce leader rebelle, que la présente administration le gardait au secret. Certains allaient même jusqu'à dire qu'il avait été tué. Donc qu'il proclame en personne être dans un autre pays et fasse circuler des images, cela montre clairement qu'ils nous ont menti et qu'ils ont menti au peuple nigérian, nous explique Garba Shehu, porte-parole de la présidence.

« Pour nous, cette dite apparition de Kanu n'est qu'une distraction. Et cela ne peut en aucun cas porter atteinte aux bonnes relations que nous entretenons avec beaucoup de pays dans le monde. Il n'y a pas de soucis à se faire. Au regard de la loi, c'est un fugitif. Mais s'il envisage un jour de revenir, le gouvernement se tient prêt », assure en conclusion la présidence.

Nigeria

CAN 2019 / Tunisie - Nigéria ou la course au bronze

Les Aigles de Carthage et les Super Eagles se donnent rendez-vous ce mercredi pour le match de classement à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.