24 Octobre 2018

Algérie: Renforcer les capacités du pays pour affronter les risques de catastrophes naturelles

Alger — Les participants à la conférence nationale sur la gestion des risques de catastrophes ont mis l'accent, à l'issue de leurs travaux mardi, sur l'importance du processus de consolidation des capacités juridique, de formation et de sensibilisation de l'Algérie afin d'affronter efficacement les risques des catastrophes naturelles.

Les participants à cette conférence ont appelé à une meilleure prise de conscience quant aux risques indésirables et aux lourdes pertes causés par les catastrophes naturelles qui ont frappé le pays, et ce à travers une meilleure identification des risques et une plus grande collaboration entre les centres spécialisés et les universités.

Les intervenants composés d'experts et de représentants de différents organismes, nationaux et internationaux, ont relevé l'impératif mise en place d'une base de données spéciale à chaque risque, en prenant en considération l'élaboration de cartographies relatives aux risques, et d'un système d'information géographique spécial.

Les participants ont, également, plaidé pour la mise en place de systèmes d'alerte spéciaux des risques (littoral, désertification, invasion de criquets ...etc.) et pour la création d'une commission chargée du suivi des risques, tout en informant le citoyen des dangers qui guettent son entourage en le mettant en garde contre ces risques.

Lire aussi: Gestion des risques de catastrophes-Conférence: la décision du président Bouteflika d'élaborer une stratégie nationale saluée

Outre le renforcement et l'actualisation de la base juridique et institutionnelle en l'adaptant à la cartographie des nouveaux risques, les conférenciers ont mis en exergue l'importance de promulguer des lois et des textes règlementaires en rapport avec ce thème.

La détermination minutieuse des responsabilités pour une gestion efficace des risques de catastrophes à travers la cohésion et la complémentarité entre les secteurs a été également relevée.

S'agissant du renforcement de la préparation aux catastrophes pour une intervention efficace, les experts et spécialistes ont préconisé la prévision, la planification et l'intégration de la notion du risque au processus de la planification et de la politique du développement, à tous les niveaux, avec l'encouragement des villes et des sociétés locales à consentir davantage d'efforts pour se développer et se rénover, et ce dans le but de bâtir des sociétés en mesure de faire face, à l'avenir, aux catastrophes.

Les conférenciers ont également souligné l'importance de la formation des différents intervenants, à travers des actions de formation dans la réalisation et l'exécution des plans de secours.

Pour rappel, les travaux de la conférence nationale sur la gestion des risques de catastrophes avaient débuté lundi au centre international des conférences (CIC) à Alger, en présence de plus de 600 participants issus d'institutions et organismes nationaux.

Cette rencontre de deux jours s'est penchée sur les grands axes de la stratégie nationale (2019-2030), les plans d'actions multisectoriels en matière de gestion des catastrophes et la sensibilisation et la mobilisation des institutions nationales, des collectivités locales et de toutes les parties prenantes autour de cette problématique, en sus de l'actualisation des fondements juridiques et leur adaptation aux contenus de différentes règlementations internationales.

Lors de cette conférence, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui avait annoncé, lundi, la décision du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika de prendre en charge "immédiatement", les victimes des intempéries ayant touché récemment certaines wilayas.

Algérie

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.