25 Octobre 2018

Maroc: Concert du Sexteto Barbieri à Oujda, un voyage en Espagne du début du 20ème siècle

Le public oujdi a vécu, mardi soir au Théâtre Mohammed VI, des moments d'exception de musique et de partage avec un concert du Sexteto Barbieri qui propose un voyage dans le temps, plus précisément en Espagne du début du 20è siècle.

Ce spectacle "Une nuit de zarzuela au café-concert" s'inscrit dans le cadre de la deuxième édition du programme "Visages, culture espagnole aujourd'hui", ont expliqué les organisateurs.

Et de préciser que "Visages, culture espagnole aujourd'hui" est un vaste programme de collaboration culturelle initié par le ministère de la Culture et des Sports d'Espagne en partenariat avec le ministère de Culture et de la Communication du Maroc.

Ce programme englobe plus d'une centaine d'événements et d'activités culturels multidisciplinaires prévus dans plusieurs villes du Royaume entre les mois de septembre et de décembre 2018.

Dans la cité millénaire d'Oujda, le concert "Une nuit de zarzuela au café-concert" a été animé par le pianiste Daniel del Pino et son quintette à cordes (violon, alto, violoncelle et contrebasse) formé par des solistes des orchestres classiques espagnols et nationaux de la radio et télévision espagnole RTVE.

Ce voyage à travers l'univers de la zarzuela a permis au public oujdi présent au Théâtre Mohammed VI de découvrir un genre musical véritablement espagnol, riche en harmonies et mélodies gaies et colorées.

Sexteto Barbieri a repris des morceaux de Fernández Caballero, Luna, Barbieri, Moreno Torroba et Falla tout en évoquant l'atmosphère des cafés-concerts.

En effet, c'était aux cafés-concerts qu'il était habituel d'écouter de la musique espagnole en général et de la zarzuela en particulier, écrite ou arrangée pour le format de sextet avec piano. Cette pratique est devenue si courante que pratiquement toute la littérature dite "de genre mineur" est transcrite pour ce format de musique de chambre peu conventionnelle.

Dans une déclaration à la MAP, le pianiste Daniel del Pino a fait savoir que ce premier concert à Oujda "Capitale de la culture arabe pour l'année 2018" est la première étape d'une tournée qui va conduire par la suite le groupe Sexteto Barbieri à Fès (24 octobre à 19h à Dar Batha) et à Rabat (26 octobre à 20h, salle Bahnini).

"C'est un grand plaisir pour nous d'être au Maroc", a affirmé M. Del Pino avant de révéler qu'il a l'habitude de venir et de jouer au Maroc "où j'ai passé mon enfance et où j'ai commencé mes études de piano".

"J'étais très heureux dans mon enfance ici au Maroc et chaque fois que j'y reviens je me sens chez moi", a-t-il dit, mettant l'accent sur les bonnes relations liant le Maroc et l'Espagne dans le domaine culturel et sur les ressemblances entre les peuples des deux pays.

A rappeler que le Théâtre Mohammed VI à Oujda a abrité hier (lundi soir) un spectacle de chant et de danse haut en couleur animé par la compagnie espagnole de flamenco "Maria Moreno" et le groupe "Star reggada" de la région de l'Oriental, et ce, dans le cadre de la troisième édition du Festival Flamenco Maroc.

Maroc

Stock Pralim certifié ISO 9001 version 2015

Le leader national de la distribution des produits de grande consommation, Stock Pralim, filiale du holding Anouar… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.