25 Octobre 2018

Burkina Faso: Village artisanal de Ouagadougou - Les artisans mobilisés

Photo: Rfi
SIAO à Ouagadougou

La 15e édition du Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO) captive l'attention des différents acteurs. Au village artisanal, trois jours avant l'évènement, les artisans s'activent à travers les derniers coups de marteaux, coupes de ciseaux et autres retouches pour proposer de meilleurs articles aux clients.

L'ambiance au village artisanal de Ouagadougou, le mardi 23 octobre 2018 était des plus « studieuse ». Chaque artisan s'activant pour être prêt pour le grand rendez-vous de la biennale de l'artisanat africain, prévu du 26 octobre au 4 novembre 2018 dans la capitale burkinabè.

Devant l'une des trois boutiques tenues par des Touaregs, les œuvres exposées ont séduit deux visiteurs étrangers. Après quelques minutes d'échanges, les artisans prennent une commande et se donnent jusqu'au samedi 27 octobre pour finir l'œuvre demandée.

Dehors, sur des nattes et des tapis, d'autres sont à la manœuvre. Sur le mur, des sabres dans des fourreaux en cuir sont accrochés avec d'autres objets d'art. Sur les tables, l'on aperçoit des sacs, des boîtes à bijoux, des caisses en bois recouverts de cuir.

Une véritable vitrine à attirer les visiteurs. Ag Mohamed Aboubakrine, un artisan, révèle que depuis 2000, il a toujours été au rendez-vous du SIAO. Il se rappelle le sourire aux lèvres, les bonnes affaires qu'il a faites à l'édition de 2016.

Dans toutes les boutiques, c'est la même ambiance. Au passage des visiteurs, les artisans à l'affût répètent le même refrain : «Bonjour, vous voulez quelque chose ?». Sur les lieux, il y a diverses œuvres : des pagnes tissés ''Faso Dan Fani", des meubles, des jouets pour enfants, des bijoux, des tableaux décoratifs, des balafons.

La majorité de ceux que nous avons rencontrés affirment avoir fait de bonnes affaires au SIAO 2016. Pour ces derniers, il faut libérer le génie-créateur pour créer de la nouveauté. Evoluant sur le site, Adama Fofana est un artisan-récupérateur qui collecte çà et là les vieux réservoirs de motos, les amortisseurs et autres pièces.

A partir de son imagination, il fabrique des oiseaux, des animaux domestiques et sauvages et autres articles, qu'il propose aux clients.

Cette année, il promet de nouvelles et belles choses aux festivaliers. Tout comme lui, la couturière Sabine Yago invite les visiteurs à venir découvrir ses nouveaux modèles « spécial-SIAO ».

En savoir plus

Dramane Tou, DG du SIAO - "Les TIC peuvent aider les artisans à faire des productions de qualité"

La xve édition du Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO) se tiendra, du 26 octobre au 4… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.