Afrique: SIAO - L'artisanat africain a de nouveau rendez-vous à Ouagadougou

Photo: Rfi
SIAO à Ouagadougou

La 15ème édition du SIAO démarre aujourd'hui. Artisans, acheteurs et professionnels Du monde entier et visiteurs vont se croiser pendant 10 jours dans la capitale burkinabè. Le salon international de Ouagadougou a choisi pour thème cette anné : « Artisanat africain, exigence du marché et développement technologique ».

Le SIAO 2018 espère faire mieux que lors de l'édition précédente il y a deux ans, qui avait accueilli plus de 3 500 artisans exposants, 470 acheteurs professionnels et plus de 353 0000 visiteurs.

Une édition particulière, trente ans après la création de cette biennale qui a pris de l'ampleur... La presse burkinabè évoque même Ouagadougou comme capitale mondiale de l'artisanat durant les dix prochains jours.

Au moins deux nouveautés vont marquer le SIAO 2018 : un pavillon de la créativité artisanale et le « Prix d'excellence pour la transformation et la promotion des produits locaux ».

Selon les organisateurs, le thème choisi pour cette édition, « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique », vise à trouver les méthodes permettant aux artisans de réduire le temps de travail, tout en augmentant leur productivité.

Des organisateurs qui ambitionnent de relever le défi de faire le plein de fréquentation, dans un pays confronté ces derniers mois à des actes de terrorisme. Les autorités burkinabè assurent que le site du SIAO, la capitale et les frontières du pays sont sous haute surveillance des forces de sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.