27 Octobre 2018

Afrique: Ligue des Champions 2018 - Une finale Espérance de Tunis - Al Ahly

La finale de la Ligue des Champions Total 2018 opposera l'Espérance de Tunis aux Cairotes d'Al Ahly, un sommet du football africain qui sera la réédition du quart-de-finale de l'édition précédente qui avait vu les Egyptiens l'emporter de justesse.

Quel formidable scénario à Tunis dans l'enceinte de Radès. Les données étaient simples. Les Angolais du Primeiro de Agosto possédaient un but d'avance à l'issue de la première manche. Et chacun d'imaginer une prime à l'expérience qui ne pouvait pas ne pas favoriser l'Espérance de Tunis, un des "Grands" d'Afrique, toujours présent mais rarement récompensé. Un but de retard ne devait pas l'effrayer.

Ne croyez pas cela. A peine 9 minutes de jeu et Geraldo doublait l'avantage des Angolais. 1 + 1 = 2 buts. Les Tunisiens devaient maintenant marquer trois buts pour aller en finale. Ils attendront la fin du premier quart d'heure avant d'égaliser sur un pénalty transformé par Youssef Blaïli. Dix minutes plus tard, l'Espérance prend pour la première fois le commandement sur une tête de Mohamed Ali Yaakoubi. 2-1, c'est le score à la mi-temps et le Primeiro de Agosto est alors qualifié. Il confortera sa qualification en marquant un second but, signé Mongo Bokamba à la 64e minute. Dans une atmosphère qu'on devine facilement. Mais Haythem Jouini (74') et Anice Badri (84') porteront le score à 4-2 et auront finalement la peau des Angolais, au terme d'une demi-finale un peu abracadabrantesque !

Un coup d'oeil sur les statistiques est intéressant:

- possession de balle: 65/35% en faveur des Tunisiens

- tirs au but: 20 dont 6 cadrés pour l'Espérance; 7 dont 5 cadrés pour le Primeiro

- corners: 8/2 en faveur de l'Espérance.

La deuxième demi-finale commencée deux heures plus tard a commencé comme la première avec l'ouverture du score par l'équipe en déplacement, en l'occurrence Al Ahly. Mais il aura fallu patienter une heure pour voir le gardien de l'Entente Sportive de Sétif, Mustapha Zeghba aller cueillir le ballon au fond de ses filets. Il restait trente bonnes minutes à jouer et les Algériens se retrouvaient au pied du mur algérien. Il leur fallait réussir quatre buts pour aller en finale. Les Sétifiens s'accrochèrent et allaient marquer à deux reprises par Mohamed Bakir (68') puis par Houssameddine Guecha (72'). A l'arrivée il en manquera encore deux pour voir Sétif atteindre la finale. Peine perdue.

Les statistiques ne plairont pas aux joueurs algériens, tant ils se sont montrés dominateurs:

- possession de balle: 67/33% en leur faveur

- tirs au but: 18 dont 5 cadrés pour Sétif; 8 dont six cadrés pour Al Ahly

- corners: 18 pour les Algériens contre 3 pour les Egyptiens.

Les statistiques sont une chose, le tableau d'affichage une autre.

Toujours est-il qu'on peut espérer une finale grandiose car Espérance - Al Ahly cela a de la gueule.

Afrique

La PF, un "facteur essentiel" de capture du dividente démographique (BM)

La vice-présidente en charge du développement humain au sein de la Banque mondiale, Annette Dixon, a… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.