27 Octobre 2018

Somalie: Quatre régions toujours en froid avec le pouvoir central

Le pouvoir somalien est au milieu de sa plus grave crise politique depuis l'arrivée au pouvoir du président Farmajo, en février 2017. Début septembre, cinq Etats régionaux ont annoncé la suspension de leur coopération avec le pouvoir central. Si l'un d'entre eux a annoncé un accord avec Mogadiscio, jeudi, les quatre autres, Galmudug, l'Etat du Sud-ouest, le Puntland et le Jubbaland, ont aggravé le fossé avec les autorités fédérales.

Quatre régions rebelles poursuivent leur rupture avec le pouvoir central. Elles ont décidé de combattre elles-mêmes les shebabs. Chacune fournira 1 000 soldats qui seront mélangés et entraînés ensemble pour affronter les islamistes. Un fonds de sécurité commun servira à financer les opérations.

Les quatre entités accusent le président Farmajo de n'avoir jamais écouté leurs recommandations en matière sécuritaire, ni appliqué les programmes prévus. Dans une analyse exagérée, elles affirment même que la Somalie serait sur le point de tomber entre les mains des shebabs.

Un autre défi, politique cette fois-ci, se dessine. Les régions ont créé le NPP, le National Progressive Party. Un mouvement « à l'agenda fédéraliste, progressiste et consultatif », disent-elles.

Les quatre régions reprochent au pouvoir de mal redistribuer les ressources, de manquer de vision et de volonté. Mogadiscio est aussi accusé d'ingérence dans les politiques locales. Les Etats régionaux accusent par exemple le pouvoir de soutenir une éventuelle candidature du ministre de l'Energie, un proche du président Farmajo, à l'élection dans l'Etat du Sud-Ouest prévue mi-novembre.

Le chef de l'Etat a invité ses adversaires à venir négocier mais il a essuyé un refus. Le Parlement a, quant à lui, proposé une médiation, cette fois balayée par le pouvoir central. Désormais, les analystes craignent que la crise affaiblisse le pouvoir et que les shebabs profitent du chaos.

Somalie

RSF demande l'arrestation d'un policier pour tentative d'assassinat sur un journaliste

Des membres des forces de sécurité du Puntland continuent de proférer des menaces de mort contre un… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.