27 Octobre 2018

Algérie: Foire de Nouakchott - Forte affluence sur les produits algériens et des perspectives prometteuses pour le partenariat

Nouakchott — La foire des produits algériens à Nouakchott connait une affluence du public et des opérateurs économiques mauritaniens, notamment au niveau des stands de produits agricoles et agroalimentaires où la vente directe enregistre une forte demande.

En effet, à deux jours de la clôture de cette manifestation, les entreprises exposantes peinent à satisfaire la demande puisque certains produits ont été totalement écoulés.

Cette forte affluence du public est encourageante pour investir le marché mauritanien, ont déclaré à l'APS les exposants algériens.

Lors d'une tournée, vendredi soir, à travers les différents stands, le ministre du Commerce, Said Djellab a eu des échanges avec nombre d'opérateurs algériens sur les opportunités du marché mauritanien et sur leurs préoccupations en ce qui concerne l'exportation de leurs produits et les taxes y afférentes.

Le ministre a évoqué, à ce propos, des négociations en cours pour la signature d'un accord préférentiel en matière de commerce entre les deux pays, et qui est à même de renforcer davantage les échanges commerciaux bilatéraux, notamment après l'ouverture d'un poste frontalier terrestre dans la wilaya de Tindouf, ajoutant que ce poste sera mieux aménagé pour faciliter l'accès de produits.

Le ministre s'est notamment attardé au stand du Groupe industriel des ciments d'Algérie GICA, fortement présent à cette foire afin de faire connaitre ses produits et étudier la demande du marché mauritanien ainsi qu'au stand du Groupe K-PLAST dont les produits connaissent une forte demande de la part des opérateurs issus de Mauritanie, de Côte d'Ivoire et de Sénégal, des pays qui importent actuellement du Maroc, de la Turquie et de la Chine.

Le Groupe K-PLAST, dont les produits sont agréés par Sonelgaz, a convenu avec ses partenaires de créer des partenariats à travers l'ouverture de dépôts et de showrooms en Mauritanie.

A ce jour, K-PLAST a eu des pourparlers avec 20 opérateurs et 30 distributeurs issus de différents pays. A ce titre, le consultant en commerce et marketing du Groupe K-PLAST, Bahamid Sid Ali a fait savoir que l'Entreprise mauritanienne d'Electricité (SOMELEC) souhaitait lancer, d'ici la fin de l'année, des appels d'offres internationaux pour travailler avec le Groupe.

Pour sa part, le Groupe BCR spécialisé dans la fabrication de boulonnerie, de robinetterie et de coutellerie est en négociation avec 8 opérateurs mauritaniens qui devraient se rendre en Algérie pour examiner les opportunités de partenariat.

"Ce pays frère ne dispose pas d'usine pour la fabrication de ces biens et satisfait sa demande en les important de Chine et du Japon", a fait savoir le directeur commercial de BCR.

Le Complexe sidérurgique El Hadjar, qui a rejoint la foire le 24 octobre, a exposé plusieurs produits qui ont intéressé de nombreux entrepreneurs et directeurs d'entreprises mauritaniens, a indiqué le chef du service qualité, Bourehail Boudoudene Boudjemâa.

M. Said Djellab s'est rendu également dans plusieurs stands de produits agricoles et agroalimentaire, qui ont véritablement créé l'évenement (dattes, huile d'olive, fruits, légumes et pâtes) outre les stands d'entreprise spécialisées dans l'emballage, la conservation et le conditionnement.

Certaines marques se sont déjà implantées sur la marché mauritanien à l'image des groupes SIM, SOUMMAM, GIPLAIT et bien d'autres. Lors de cette 4ème édition de la foire des produits algériens en Mauritanie, les entreprises de travaux publics ont suscité un grand intérêt eu égard aux besoins de ce pays en termes d'infrastructures (routes, ponts et structures de transport).

Le président de la Chambre du Commerce et de l'industrie ZACCAR de la wilaya de Ain Defla, Boualem Ghouat a relevé que la Mauritanie se préparait au lancement de grands chantiers de réalisation d'infrastructures, notamment des ports et des routes, d'où l'importance de cet évènement pour les opérateurs algériens activant dans le domaine des travaux publics afin d'accéder au marché mauritanien, et partant aux marchés de l'Afrique de l'Ouest.

Le secteur du textile constitue un autre créneau prometteur en Mauritanie, qui ne dispose d'aucune usine en la matière et qui couvre ses besoins à travers l'importation du Maroc, de la Turquie et de la Chine.

Selon le directeur commercial du Groupe textiles et cuirs (GETEX), le marché mauritanien est très prometteur en raison de l'absence d'usine de textile dans ce pays.

Les opérateurs mauritaniens dans la fabrication de l'éponge sont aussi en quête de développement de cette industrie avec les opérateurs algériens.

Confronté à déficit en matière de raccordements électriques et mécaniques en raison du faible investissement en matière d'entrepreneuriat et d'industrie mécanique, le marché mauritanien intéressent les entreprises algérienne activant dans ce domaine.

Ainsi, les deux sociétés algériennes, BMS spécialisée dans la fabrication des appareillages électriques et accessoires et GMI (construction de groupes électrogènes) explorent des opportunités de coopération avec leurs homologues mauritaniens.

Algérie

Nécessité de mettre à la disposition des malades de cancer des médicaments innovants

Le président de la Société algérienne de formation et de recherche en Oncologie (SAFRO), Pr… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.