Gabon: Les dernières nouvelles de Ali Bongo

Photo: Tadegnon
La santé du président Ali Bongo inquiète au Gabon
28 Octobre 2018

Le mercredi 24 octobre 2018, le Président gabonais Ali Bongo Ondimba, 59 ans, prendra part à la Conférence sur les investissements à Riyad en Arabie Saoudite. Cette assemblée se tenait entre le 23 et le 25 octobre 2018 et elle réunissait quelques 4500 participants. Suite à un "épuisement" Ali Bongo s'est vu imposer un repos.

Il a été mis en observation dans un hôpital de Riyad. selon les officiels. Selon plusieurs médias, Mohammed Bin Salman, le prince héritier saoudien, aurait rendu visite à son homologue afin de prendre de ses nouvelles.

Vendredi, une folle rumeur s'est vite répandue sur les réseaux sociaux au sujet de l'état de santé du Président gabonais. Des activistes ont annoncé que ce dernier aurait été victime d'un accident cardiovasculaire (AVC), et qu'il aurait été transféré à Londres, dans une structure sanitaire.

Certains médias, au rang des quels la chaîne de télévision camerounaise Vision 4, l'ont annoncé purement et simplement mort.

Le démenti officiel reste imprécis

Ike Ngouoni, le porte-parole d'Ali Bongo a minimisé les affirmations négatives sur l'état de santé de Ali Bongo hier 27 octobre à Libreville. Le Président gabonais est hospitalisé suite à une intense fatigue. "Les médecins ont estimé qu'il [Ali Bongo, ndlr] lui fallait prendre du repos", a expliqué Ike Ngouoni.

Conférence sur les investissements

En marge de la Conférence sur l'investissement, Ali Bongo Ondimba s'était entretenu tour à tour avec le président du Sénégal Macky SALL, ben Abdelaziz Al Saoud le souverain d'Arabie Saoudite et Salman ben Hamad Al Khalifa, prince héritier du Bahreïn.

Ali Bongo dirige le gabon depuis 2009 à la suite du décès de son père Omar Bongo. Il a été re-élu en 2016.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.