Tchad: Lutte contre le cancer - Une marche pour clore un mois de mobilisation

« Octobre rose » est une campagne mondiale pour sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. Au Tchad, durant un mois, les femmes et les jeunes filles ont été invitées à se présenter dans deux hôpitaux de la capitale pour se faire examiner de façon préventive.

C'est la fanfare municipale qui a ouvert la marche où se trouvaient des autorités, mais aussi des anonymes comme Marguerite qui appelle à ne pas avoir peur d'aller se faire dépister contre le cancer.

« Pourquoi avoir peur du cancer ? Beaucoup de gens ont peur. Si tu as la chance, tu vas survivre longtemps, et si tu n'as pas la chance, c'est cela aussi. Ce n'est pas le cancer seul qui tue », estime-t-elle.

Le « mois rose », organisé par la Ligue tchadienne en charge de la lutte contre le cancer, a permis de mettre le doigt sur une réalité méconnue par les Tchadiennes.

« La campagne de dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus à l'Hôpital de la mère et de l'enfant ainsi qu'à l'Hôpital Assiam Vantou a permis de dépister au total 1 670 femmes parmi lesquelles 457 cas suspects dont 666 de cancer du sein et 291 de celui du col », souligne le Docteur Manikassé Palouma, directeur exécutif de la ligue tchadienne contre le cancer.

Pendant tout le mois d'octobre, les femmes et les jeunes filles ont été invitées à se présenter dans deux hôpitaux de la capitale pour se faire examiner de façon préventive.

Une opération qui mérite d'être étendue aux provinces car le cancer n'est pas encore devenu une priorité dans l'agenda des autorités sanitaires du Tchad.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.