Afrique: Gouvernance - L'Indice Ibrahima note une tendance modérée à l'amélioration

Photo: lejecos
Mo Ibrahim lors de la publication de l'Indice Ibrahim pour le Gouvernance Africaine

La gouvernance continue de progresser lentement en Afrique, mais reste en-deçà d'une croissance démographique explosive et des attentes de la jeunesse, selon l'Indice Ibrahim de la gouvernance africaine 2018. Il a été publié ce lundi.

L'Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) a été publié ce lundi. Cette édition 2018 montre que les progrès de la gouvernance sur le continent africain restent en-deçà des attentes d'une population

fortement croissante et de plus en plus jeune. Le rapport indique que le niveau de Gouvernance globale en Afrique maintient une tendance moyenne à l'amélioration au cours de la décennie écoulée, et environ trois citoyens du continent sur quatre (71,6 %) vivent en 2017 dans un pays où la gouvernance s'est améliorée.

Depuis 2008, le score moyen continental en matière de Développement économique durable n'a progressé que de + 0,2% en moyenne, tandis que, sur la même période, le PIB du continent enregistrait une croissance de près de + 40.0 %.

«La progression moyenne du continent en matière de Développement économique durable pour ses citoyens s'avère donc quasi nulle, et cette dimension reste à la fois la moins performante et la plus lente à progresser de tout l'IIAG », lit-on dans le rapport. Mesurant la capacité des pouvoirs publics à permettre à leurs concitoyens de poursuivre leurs objectifs économiques et de prospérer, la tendance presque stagnante de la dimension Développement économique durable contraste de façon brutale

avec une croissance démographique explosive et une attente exacerbée de la jeunesse du continent. «Au cours de la décennie écoulée, la population du continent s'est accrue de + 26,0 %, et 60,0% de ses 1,25 milliard d'habitants ont aujourd'hui moins de 25 ans », explique-t-on.

L'IIAG de noter une disparité de plus en plus marquée des scores de Gouvernance globale entre pays africains. «La progression moyenne du continent est en réalité désormais uniquement tirée par une quinzaine de pays qui accélèrent leur progression au cours des cinq dernières années. On soulignera ici le bond spectaculaire réalisé entre 2008 et 2017 par le Kenya, le Maroc et la Côte d'Ivoire. Si 27 pays du

continent enregistrent une amélioration en termes de Développement économique durable sur la décennie, pour 25 autres, hébergeant près de la moitié (43,2 %) des citoyens du continent, cette dimension est en régression », souligne la même source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.