28 Octobre 2018

Congo-Kinshasa: Avec 120 millions USD de la BAD - Vers une sécurité aérienne assurée !

La Banque Africaine de Développement, BAD, a agréé un projet de la RD. Congo portant sécurité aérienne dont le montant est évalué à 120 millions USD. Des langues n'ont pas hésité de conclure, à cet effet, que le pays de Joseph Kabila aura moins d'inquiétudes concernant son ciel réputé "perméable à mille et un danger".

C'est le Directeur général du Bureau régional de développement et de prestation de services pour l'Afrique Centrale, Ousmane Dore qui s'est donné l'agréable devoir de porter cette information à la connaissance du Ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang. C'était le jeudi 25 octobre au cours d'une longue séance de travail. Ouf de soulagement, du moins pour les nombreux voyageurs congolais. Tenez ! Dans ses prévisions, la Banque Africaine de Développement finance, à elle seule, près de 38 projets dont le montant global est évalué à plus de 1,3 milliard de dollars américains. Et ce, principalement dans les secteurs des infrastructures, de l'agriculture, de l'environnement, de la gouvernance et ceux sociaux.

Entretien

Il s'était agi des échanges de tous les enjeux entre le Ministre congolais des finances, Henri Yav Mulang, et le Directeur général du Bureau régional de développement et de prestation de services pour l'Afrique centrale, Ousmane Dore. Force est de rappeler que c'était le jeudi 25 octobre dernier dans le cabinet du Ministre. M. Ousmane Dore a saisi cette opportunité, pour présenter au Ministre congolais le Représentant résidant a.i, M. Kouassi, en attendant la désignation du nouveau Représentant-Pays. En effet, M. Kouassi remplace Sylvain Maliko qui a dû être retraité. A en croire M. Kouassi, des discussions sont en cours au sein du Conseil d'administration de la BAD au sujet du projet portant réinsertion des Jeunes sortis des mines pour embrasser le secteur de l'agriculture.

Fonds perçus

Il sied d'indiquer que la RD. Congo avait reçu un prêt du Groupe de la BAD pour financer la mise en œuvre du projet d'entreprenariat des Jeunes dans l'agriculture et l'agro-industrie. A tout prendre, il s'agit d'un projet évalué à 57 millions de dollars américains visant à réduire le taux de chômage au pays par la création de 2. 000 entreprises pouvant générer 10.000 emplois au profit des Jeunes diplômés. En tout état de cause, l'on note l'esprit novateur de ce projet (PEJAB) qui prévoit, entre autres, la mise en place d'une plateforme d'appuis-conseil en vue d'accompagner les Jeunes congolais dans la création d'entreprises. Outre le Ministre des Finances, dans son agenda de travail, M. Ousmane Dore prévoit une série de rencontres notamment, avec le Ministre congolais du Plan, Bahati Lukwebo ainsi que le Directeur général de l'ADPI (Agence pour le Développement et la Promotion du Grand Inga), M. Bruno Kapanji. Avec ce dernier, il sera question d'aborder la question du financement de ce projet qui passe de 4.500 à 11. 000 mégawatts.

Congo-Kinshasa

Human rights watch exige une enquête impartiale sur les violations dans l'expulsion des congolais

L'Ong Human rigths watch (HRW) relève des graves abus dans la répression des exploitants congolais du… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.