Gabon: Le porte-parole d'Ali Bongo n'a pas convaincu...

Photo: Tadegnon
La santé du président Ali Bongo inquiète au Gabon
29 Octobre 2018

Après avoir évoqué un besoin de repos le 27 octobre en matinée, le porte-parole de la présidence a fait état, au soir du dimanche 28, d'un malaise causé par une « fatigue sévère ». Sur la toile, son communiqué ne convainc pas.

Le doute persiste sur l'état de santé d'Ali Bongo. La dernière intervention du jeune porte-parole de la présidence de la République gabonaise semble avoir multiplié les questions au sein de la population. Si l'objectif de cette communication "officielle" était de freiner la vague de publications peu favorables au président convalescent, l'opération de Ike Ngouoni apparaît comme un échec ce lundi matin.

Sur la toile, plusieurs réactions fusent. Les internautes voient des failles dans la version présidentielle. Le communiqué du Palais de Libreville évoque un malaise, né d'une « fatigue sévère », qui a poussé les médecins à exiger au patient un repos. Mais « Quand un médecin te donne le repos, c'est avec un nombre de jours, de semaines ou de mois bien fixés. Or là, il dit que les médecins lui ont donné un repos », s'exprime un bloggeur, « Et si c'est un repos, pourquoi ne pas venir se reposer au pays ? Pourquoi vouloir communiquer régulièrement sur son état de santé si c'est un repos ? », ajoute un autre. La communication du porte-parole semble être passée au peigne fin. Certains internautes ont même analysé ses gestes : « L'expression du visage traduit un malaise. On voit qu'il cache quelque chose ». Dans plusieurs commentaires, la remarque sur l'émotion sur son visage est récurrente.

Samedi dernier, le porte-parole affirmait que le président traversait une fatigue passagère. Dimanche soir, il a dit que les médecins avaient diagnostiqué une fatigue sévère. Officiellement, le Chef de l'Etat gabonais a été hospitalisé à Ryad en Arabie-Saoudite, le 24 octobre. Depuis la nouvelle de cette hospitalisation, les pires scénarios sont imaginés au sein de sa population. Certains évoquent déjà une vacance de pouvoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.