29 Octobre 2018

Burkina Faso: Sika Kaboré et Aïssata Issoufou émerveillées

Les Premières dames du Burkina Faso, Sika Kaboré et du Niger, Aïssata Issoufou, ont encouragé les exposants et artisans en compétition au 15e Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Côte à côte, les épouses des chefs d'Etat burkinabè et nigérien, Sika Kaboré et Aïssata Issoufou ont découvert les chefs d'œuvre artisanaux, donnés à voir à l'occasion de la 15e édition du SIAO. Elles ont été d'abord « émerveillées » par les œuvres en compétition, exposées au pavillon de la Créativité.

Les deux Premières dames ont ainsi pu découvrir, entre autres, la « lampe fruitière malgache », la table dénommée « sous l'arbre à palabre » et la chassie cornée en peau du Burkina, les objets sculptés sur bois rouge de la Guinée Conakry, et la table basse sénégalaise.

De là, elles ont mis le cap sur le pavillon Soleil levant. Les exposants du pays invité d'honneur ont été les premiers à recevoir ces visiteuses de marque. Ils leur ont expliqué le savoir-faire malgache. Au stand ghanéen, plus rien à vendre, tous les objets toujours exposés ont été monnayés.

De quoi recevoir les félicitations et des poignées de main chaleureuses de Sika Kaboré et Aïssata Issoufou. Les stands pays Mali, Niger, Côte d'Ivoire, Sénégal ont également suscité la curiosité des hôtes du jour. A celui du Japon, les Premières dames ont dégusté du thé nippon. « Que de belles choses », a soupiré Mme Kaboré.

Elle a qualifié la présente édition du SIAO de « spéciale », parce qu'elle est très bien organisée. C'est pourquoi, elle ne se lasse pas de visiter les stands. Sika Kaboré y avait déjà fait un tour le samedi 27 octobre. «Pour moi, c'est une belle consécration pour les 30 bougies.

Je suis heureuse d'être là, j'ai visité avec beaucoup de plaisir les stands », a-t-elle ajouté. Sa consœur du Niger est à sa première participation au Salon. Pour celle qui a toujours entendu parler de la biennale de l'artisanat, il s'agit d'une « belle opportunité ».

« Toutes mes félicitations à ces artisans qui sont des ingénieurs. Nous avons vu de très belles œuvres, qui dénotent une grande recherche, une profondeur dans la réflexion », a soutenu Aïssata Issoufou. La Première dame nigérienne est marraine du Salon international de l'artisanat pour la femme du Niger (SAFEM).

Elle a indiqué que le Salon de son pays s'est beaucoup inspiré de ce qui se fait déjà dans la sous-région. Le SIAO a pris de l'envergure et constitue une « bonne école » pour les autres nations africaines.

A l'en croire, l'objectif est le même. Il s'agit de faire en sorte que les artisans africains accèdent aux marchés internationaux, afin qu'ils puissent vivre de leur travail.

« Je souhaite vraiment beaucoup de succès aux artisans présents, beaucoup de ventes et beaucoup de commandes », a dit la Première dame du Burkina.

Burkina Faso

Procés du putsch manqué / Me Séraphin Somé - « Aujourd'hui, c'est le bori bana du général »

L'audition du Général Gilbert Diendéré se poursuit à la barre du Tribunal militaire.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.