Mali: Un centre agroalimentaire pour développer le secteur

Dans sa séance plénière de la semaine dernière, l'Assemblée nationale du Mali a adopté la loi portant création du Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA). Le Centre disposera, en effet, des organes d'administration et de gestion suivants: Conseil d'administration, Direction générale et Comité de gestion, et des ressources propres.

Ce projet de réforme a été initié par ministre du Développement industriel et de la Promotion des Investissements.

Il est fondé sur la volonté des autorités de promouvoir le secteur de l'agriculture. Un secteur dont le développement et la promotion sont confrontés à des contraintes majeures, notamment le faible accès à la technologie et la non maîtrise des procédés de transformation.

Pour surmonter ces contraintes et tant d'autres, le gouvernement a adopté, en juillet 2011, la Stratégie de développement du secteur agroalimentaire et son plan d'action décennal (2012-2021).

La mise en œuvre de cette stratégie est à l'origine de la création, en juin 2013, du Centre pour le développement du secteur agroalimentaire (CDA).

Rattaché depuis son avènement au secrétariat général du ministère en charge de l'Industrie, le CDA a désormais un statut d'EPA (Etablissement public à caractère administratif). Ce changement apportera des innovations au double plan organisationnel et fonctionnel.

Le Centre disposera, en effet, des organes d'administration et de gestion suivants: Conseil d'administration, Direction générale et Comité de gestion, et des ressources propres.

Il aura la faculté de recruter des ressources humaines qualifiées ainsi que le pouvoir de conclure des conventions de collaboration avec les structures à vocation similaire.

A propos de ce changement, le ministre Moulaye Ahmed Boubacar a expliqué que certaines situations font que les bénéficiaires de la structure ont des difficultés pour atteindre les résultats auxquels ils s'attendent.

Pour lui, ce changement de statut donne la possibilité au CDA de générer des ressources, à travers notamment des prestations.

Convaincu qu'aucun développement n'est possible sans développement industriel, le ministre a indiqué la nécessité de perfectionner nos technologies de transformation des produits agricoles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.