Congo-Brazzaville: Cinéma - Le marché ambulant des films congolais s'ouvre à l'EAD

L'initiative sera lancée ce 31 octobre, à Pointe-Noire, par le Club des cinéastes du Congo que dirige Beautresor Flaverick Kouta, dans l'objectif de faire la promotion du septième art national et de susciter la consommation des films par le public.

Après le lancement officiel, le marché va élire domicile chaque semaine dans une école de la place, un marché ou un rond-point. Au programme, des films mis en vente, il y a "Le trône du Roi Kouta 1er", "Flash Back", "Qui a raison ?" "Pourquoi pas moi", "Tâ papaye, superman noir "de Beautresor Flaverick, "Les noces" de Sagisse de Bruno Tsamba, " Le choix" d'Albe Diaho... Flaverick Beautresor Kouta, l'organisateur du marché ambulant, est l'initiateur du festival des films congolais. Un événement qui se veut populaire et grand public en donnant la possibilité aux Congolais d'apprécier et de consommer le cinéma national à travers les projections populaires, les formations gratuites et la vente des films.

Formé au Maroc, le jeune scénariste Flaverick Beautresor Kouta a réalisé, il y a quatre ans, le film "Tâ Papaye, superman noir". Une interprétation d'une légende vraie et vécue qui met en scène un individu doté d'un pouvoir surnaturel qu'il utilise pour faire du bien, à la manière de Merlin l'enchanteur, personnage moyenâgeux ayant marqué l'imaginaire occidental. Cet individu veut préserver les mœurs grâce à son pouvoir en punissant les méchants pour les ramener à la raison afin de conscientiser l'Homme.

Sa filmographie comprend, entre autres, les films documentaires: "Chaque enfant a des droits et chaque parent des devoirs" ; "Le sida, une affaire de tous", (2012); "Le Blédard", série (gags) de sensibilisation aux nouvelles technologies, avec Yassine-Vision (2013) ; Flash-Back, un court métrage sur la discrimination tribale (2014). Récemment, il a réalisé "La Cité de Mpaka, chacun pour soi, la cité pour tous".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.