31 Octobre 2018

Guinée: Répression de la manifestation des opposants à Conakry/ Cellou Dalein - "Nous ne reculerons pas, que chaque citoyen se défend là où il est"

L'interdiction de ses manifestations et la répression de ses partisans irritent la colère de Cellou Dalein Diallo président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Interrogé dans l'après-midi de ce mardi 30 octobre 2018 à son domicile privé de Dixinn où il est confiné, le patron l'opposition guinéenne a appelé ses partisans à se défendre.

Il explique cette mobilisation des services de sécurité et de leurs matériels pour empêcher les opposants d'exercer leurs droits les plus élémentaires par une volonté du pouvoir d'imposer au peuple la violence, le 3e mandat.

« Nous ne reculerons pas. Que chaque citoyen se défend là où il est. Il y a une dictature qui est en train d'être imposée au peuple. Il faut le peuple se mobilise. La ville mort ville d'hier a réussi. Il n'y a pas eu d'activités à Conakry.

Les gens sont librement restés chez eux pour marquer leur désaccord avec cette gouvernance d'Alpha Condé caractérisé par des assassinats ciblés. L'impunité est assurée pour les assassins. Mais aussi cette implantation désordonnée et irrégulière des conseillers communaux », a-t-il dénoncé.

Le 23 octobre dernier, Cellou Dalein Diallo, Faya Lansana Milimono du BL et Ahmed Kourouma vice-président du parti GRUP ont été victime d'une tentative d'assassinat dans l'attaque qui a visé leur voiture Belle vue.

Guinée

Conakry - Plusieurs blessés par balles enregistrés à Hamdallaye

Entamée au rond point Cosa, la marche pacifique de l'opposition républicaine qui devait se terminer… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.