25 Octobre 2018

L'Ambassadeur Sahlework Zewde nommé première femme Présidente de l'Éthiopie

Addis-Abeba — Fait historique, le Parlement éthiopien a élu à l'unanimité, le 25 octobre dernier, l'Ambassadeur Sahlework Zewde à la Présidence du pays, en remplacement du Président sortant, M. Mulatu Teshome. Elle est la première femme chef d'État dans une Éthiopie moderne.

Diplomate chevronnée, Mme Sahlework apporte à la Présidence une richesse d'expériences et de compétences. Elle est actuellement Secrétaire générale adjointe et Représentante spéciale du secrétaire général de l'Union africaine. Mme Zewde a précédemment occupé des postes d'Ambassadeur en France, au Sénégal, où elle a exercé ses fonctions de 1989 à 1993 avec une accréditation au Mali, au Cap-Vert, en Guinée-Bissau, en Gambie et en Guinée. De 1993 à 2002, elle a été Ambassadrice de l'Éthiopie à Djibouti et Représentante permanente auprès de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Plus tard en 2002, elle a de nouveau été affectée en France en tant qu'Ambassadrice et Représentante permanente auprès de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Elle a été accréditée en Tunisie et au Maroc jusqu'en 2006. De 2006 à 2009, elle était la Représentante permanente de l'Éthiopie à l'Union africaine (UA) et à la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et Directrice générale des affaires africaines au Ministère des affaires étrangères de l'Éthiopie. Parlant couramment l'amharique, le français et l'anglais, Mme Zewde est diplômée en sciences naturelles de l'Université de Montpellier, en France.

Dans son discours de remerciement, la Présidente nouvellement élue a lancé un appel fort à la paix. « Nos rêves de construire une grande et prospère Éthiopie ne peuvent être réalisés sans la paix », déclare-t-elle. « Durant mon mandat, mon objectif principal sera de garantir la paix dans le pays ».

Mme Zewde indique également qu'elle se concentrera sur les questions liées aux femmes. « Il n'existe ni pays, ni famille, ayant uniquement été construit par des hommes. Les femmes sont les piliers d'un pays, ainsi que la famille. Quand une femme est blessée, la famille est blessée, le pays est blessé. Plus important encore, la prochaine génération qui héritera du pays sera blessée ». Elle insiste sur la nécessité de construire une société inclusive qui rejette toutes les formes d'oppression contre les femmes.

« Si les hommes et les femmes sont impliqués de manière égale dans le changement qui se déroule actuellement en Éthiopie, nous pouvons réaliser une Éthiopie prospère et exempte de discrimination fondée sur le sexe, l'origine ethnique et les religions », souligne-t-elle.

La semaine dernière, le Premier ministre a nommé 10 femmes ministres, faisant de l'Éthiopie le troisième pays d'Afrique, après le Rwanda et les Seychelles, à réaliser la parité des sexes dans leurs cabinets.

Sahlework Zewde est le quatrième Président depuis que la coalition EPRDF est au pouvoir.

Pour sa part, la Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, a félicité la nouvelle Présidente de sa nomination et a remercié le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, pour ses efforts à faire progresser le rôle des femmes dans son Gouvernement.

« ... Maintenant il existe un pays avec une femme Présidente, l'Éthiopie. Félicitations à l'un des plus anciens diplomates éthiopiens en poste qui a battu silencieusement de nombreux records au cours de sa carrière nationale et internationale. Le travail acharné paie », affirme-t-elle.

Copyright © 2018 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.