Nigeria: Un vaste réseau de blanchiment d'argent démantelé en France

Le réseau de dissimulation de fonds issus de la prostitution nigériane vient d'être découvert par les policiers de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains et de l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière.

Environ trente personnes, âgées de 30 à 35 ans, ont été interpellées à Paris et en province. Elles sont accusées d'avoir blanchi entre trente et cinquante millions d'euros depuis 2015, transférant physiquement l'argent liquide en Afrique. L'enquête a commencé avec la découverte, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, d'un réseau "classique" de prostitution nigériane. Les policiers découvrent un système très organisé de collecte de l'argent, dirigé par deux organisations criminelles : la Supreme eye confraternity (SEC) et la Black axe.

Une trentaine de collecteurs d'argent sont identifiés, en provenance de plusieurs villes françaises ( Lille, Strasbourg, Nantes, Nice, Marseille, Lyon,....). Ils livrent l'argent dans un salon de coiffure et une épicerie, dans l'est de Paris. L'argent est ensuite remis à une vingtaine de transporteurs qui partent de toutes les capitales européennes pour les pays africains limitrophes du Nigeria. Les policiers avaient déjà interpellé deux collecteurs en mars et en juin à l'aéroport de Roissy et dans un terminal de bus vers Bruxelles avec des valises équipées de doubles fonds. La première contenait deux cent mille euros et la seconde deux cent cinquante euros.

La SEC a été créée en 1965 à l'Université d'Ibadan, au Nigeria. Il s'agit à l'origine d'une fraternité estiduantine, appelée encore "cult" ou "sect", qui a dégénéré en véritable organisation criminelle (racket des étudiants et des professeurs, trafic de diplômes, viols, proxénétisme, trafic de drogues,...). Elle a des cellules aux Etats-Unis, au Canada, en Suède, en Italie, en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Norvège, en Roumanie, en Allemagne, en Islande, en Suisse, en Irlande, en Grèce et bien sur au Nigeria. Créée à la fin des des années 1970, au Bénin, le « Black axe » est un gang étudiant ayant atteint une dimension internationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.